REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

Qu'est-ce qu'un cookie ?

Un cookie est une information déposée sur votre disque dur par le serveur du site que vous visitez.

Il contient plusieurs données :

  • le nom du serveur qui l'a déposée ; 
  • un identifiant sous forme de numéro unique ;
  • éventuellement une date d'expiration…

Ces informations sont parfois stockées sur votre ordinateur dans un simple fichier texte auquel un serveur accède pour lire et enregistrer des informations.

A quoi servent les cookies ?

Les cookies ont différentes fonctions. Ils peuvent permettre à celui qui l'a déposé de reconnaître un internaute, d'une visite à une autre, grâce à un identifiant unique.

Certains cookies peuvent aussi être utilisés pour stocker le contenu d'un panier d'achat, d'autres pour enregistrer les paramètres de langue d'un site, d'autres encore pour faire de la publicité ciblée.

Que dit la loi par rapport aux cookies ?

La réglementation prévoit que les sites internet doivent recueillir votre consentement avant le dépôt de ces cookies, vous indiquer à quoi ils servent et comment vous pouvez vous y opposer. En pratique, un message doit apparaître quand vous vous connectez au site pour la première fois pour vous indiquer comment accepter ou au contraire refuser les cookies.

Comment bloquer les cookies ?

Vous trouverez des conseils pour installer des outils vous permettant de bloquer certains cookies lors de votre navigation. Pour les professionnels, nous proposons des fiches pratiques pour qu'ils puissent respecter leurs obligations légales.

Comment est-il possible de savoir quels sont les cookies déposés lors de ma navigation ?

Les experts de la CNIL ont développé un outil que vous pouvez installer en quelques clics qui s'appelle CookieViz. Il vous permettra de visualiser en temps réel l'ampleur du phénomène des cookies ainsi que le nombre impressionnant d'acteurs qui interviennent pour analyser votre navigation. 

Source : CNIL

Bienvenue, Invité

SUJET : Écologie contestée

Écologie contestée 05 Jui 2024 17:05 #2562

Vu de ma colline, je n’ai pas l’impression que les affaires concernant la protection de la Nature et l’économie des ressources soient bien florissantes malgré les discours et rodomontades des nombreux farouches défenseurs autoproclamés de la chose.
N’étant pour ma part spécialiste de rien, je jette sur ce débat un regard candide et n’y trouve que des questions en forme de constats, jamais de solutions, sauf de niches. Encore faut-il souffler sur l’écume politicienne pour dégager le fond des choses !
Depuis le temps que je me préoccupe de comprendre ce qu’il se passe à propos de ce qui devrait apparaitre comme LA menace principale pour l’humanité, je me heurte à la confiscation du débat qui reste aux mains de groupuscules ayant trouvé là matière à survivre à leurs précédentes faillites ainsi qu’aux pathétiques tentatives de récupération du système dominant qui n’a pas tardé à en faire son beurre pour vendre encore et encore.
Ces deux approches se neutralisent sans peine et donc, il ne se passe rien. Depuis des décennies.
Evacuons tout de suite l’imposture économique capable de tout transformer en machine à cash, y compris un risque majeur qui la menace tout autant que nous, j’en parle trop souvent faute de voir le monde s’en débarrasser, preuve supplémentaire que le Grand Marché libre n’est pas un modèle de société, incapable qu’il est de se protéger, non plus que ceux qui l’animent.
Concentrons-nous plutôt sur ceux qu’on nomme « les écolos ».
Même s’ils sont toujours soumis au régime de l’esprit de chapelle, ils ont fait du chemin depuis leur apparition au début des années 60. Ils gouvernent même pour de vrai !
L’origine du problème est que le respect de l’environnement a été lié à la lutte contre le capitalisme, ce qui est déjà un enfumage : je ne vois pas en quoi les grand combinats soviétiques, pourtant assez peu capitalistes dans l’idée, respectaient l’environnement ! Plutôt le contraire, même…
Et la lutte contre le capitalisme sous nos latitudes, était le fait des partis de gauche, parmi lesquels le Parti Communiste ainsi que la constellation trotskysto-maoïsto-anarchiste.
Je ne conteste en aucun cas le droit à ces formations de se préoccuper d’un danger global auquel il faut s’opposer collectivement, je trouve cependant leurs manières contreproductives.
Procédant d’idéologies totalitaires, ils ont une vision bien particulière du débat et de la pédagogie ! Ils abordent ce combat avec leurs armes habituelles, agitation, propagande et dogmatisme. Or l’écologie est fondée sur la science et ses incertitudes, elle touche aux sociétés humaines dont le fonctionnement est tout aussi aléatoire et variable.
Il y a donc conflit entre le fond et la forme. Ainsi, le soucis écologique, confisqué par ces formations dès le début de son émergence, a peiné à sortir des ghettos de leur pensée trop polarisée avant d’être en parallèle, récupéré par le système dominant comme argument de vente pour les derniers délires de la fuite en avant consumériste.
Pauvre écologie qui ne mérite pas un tel acharnement.
Je n’exagère pas, il suffit de s’intéresser à la gestion des grandes villes que dirigent les écolos pour constater que leurs programmes sont objectivement loin d’être aussi idiots que le prétendent leurs nombreux opposants, mais que les méthodes qu’ils adoptent pour les mettre en œuvre sont souvent crispantes, pour le moins !
Je parlais récemment d’éducation et notamment de celle du vivre ensemble sans conflits inutiles : il y a ici matière à progrès dans l’explication des mesures proposées, dans la négociation de leur mode d’application, du temps nécessaire pour changer de vieilles habitudes, etc.
Je les invite à évacuer bien vite leurs méthodes surannées et à s’adapter à la mentalité du moment au profit d’idées largement partagées sur la sauvegarde de notre environnement et que chaque personne sensée admet d’intérêt général. La nature nous met déjà le couteau sous la gorge, n’en rajoutons pas.
Propulsé par Kunena
    • Portrait de Daniel Méjean
    • Patriotisme
    • De la confusion entre patriotisme et nationalisme. Les deux mots n’ont pas le même sens, ni la même connotation,...
    • Portrait de Denis Notter
    • L'ile au bout du monde
    • Ayant assisté à la table ronde de l'asaf dont le sujet était la souveraineté, la nouvelle Calédonie a été cité...
    • Portrait de Daniel Méjean
    • La politique au pas de charge
    • L’interminable dérive politicienne nourrie de frénésie irréfléchie qui empoisonne la vie de la Nation et déroute...
    • Portrait de Daniel Méjean
    • Écologie contestée
    • Vu de ma colline, je n’ai pas l’impression que les affaires concernant la protection de la Nature et l’économie...