REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

Qu'est-ce qu'un cookie ?

Un cookie est une information déposée sur votre disque dur par le serveur du site que vous visitez.

Il contient plusieurs données :

  • le nom du serveur qui l'a déposée ; 
  • un identifiant sous forme de numéro unique ;
  • éventuellement une date d'expiration…

Ces informations sont parfois stockées sur votre ordinateur dans un simple fichier texte auquel un serveur accède pour lire et enregistrer des informations.

A quoi servent les cookies ?

Les cookies ont différentes fonctions. Ils peuvent permettre à celui qui l'a déposé de reconnaître un internaute, d'une visite à une autre, grâce à un identifiant unique.

Certains cookies peuvent aussi être utilisés pour stocker le contenu d'un panier d'achat, d'autres pour enregistrer les paramètres de langue d'un site, d'autres encore pour faire de la publicité ciblée.

Que dit la loi par rapport aux cookies ?

La réglementation prévoit que les sites internet doivent recueillir votre consentement avant le dépôt de ces cookies, vous indiquer à quoi ils servent et comment vous pouvez vous y opposer. En pratique, un message doit apparaître quand vous vous connectez au site pour la première fois pour vous indiquer comment accepter ou au contraire refuser les cookies.

Comment bloquer les cookies ?

Vous trouverez des conseils pour installer des outils vous permettant de bloquer certains cookies lors de votre navigation. Pour les professionnels, nous proposons des fiches pratiques pour qu'ils puissent respecter leurs obligations légales.

Comment est-il possible de savoir quels sont les cookies déposés lors de ma navigation ?

Les experts de la CNIL ont développé un outil que vous pouvez installer en quelques clics qui s'appelle CookieViz. Il vous permettra de visualiser en temps réel l'ampleur du phénomène des cookies ainsi que le nombre impressionnant d'acteurs qui interviennent pour analyser votre navigation. 

Source : CNIL

Bienvenue, Invité

SUJET : Le Paradis Perdu

Le Paradis Perdu 02 Mai 2022 14:26 #2328

Le 21 mars 2022, nous avons assisté à la représentation d’un oratorio de Luigi Manza (1657-1719) interprété par le Concert de l’Hostel-Dieu, talentueux et trop méconnu ensemble musical lyonnais.
Exhumé de la très riche Bibliothèque Municipale de Lyon, ce « Paradis perdu » (Il Paradiso perduto) met en scène les protagonistes de la Genèse, juste après la création du Monde et raconte comment Adam et Ève ont été chassés du Paradis pour avoir désobéi à Dieu en cueillant le fruit défendu.
Par la magie du modernisme, nous avons pu suivre attentivement ce qui se racontait. Édifiant !
Je passe pudiquement sur le peu de considération pour les femmes dans cette histoire, le texte est de son temps même si cela nous parle encore beaucoup trop…
Non, ce qui nous a particulièrement intéressés, c’est l’argumentation autour du fruit défendu, celle de Dieu et du serpent.
L’un qui parle du respect de sa loi dans la certitude du salut de l’âme, l’autre de la désobéissance dans la curiosité de l’aventure. Les deux qui parlent du prix à payer pour suivre chacune des options. Le Livre dit que l’homme, pour son malheur, à désobéi à Dieu, s’est laissé séduire par le serpent, a donc été puni et condamné d’où la galère s’en suivant, fort bien décrite dans les chroniques historiques.
En fait je vois là un acte de résistance de la libre pensée face à l’imposition d’un dogme incontestable tombé du ciel, parfaite négation de notre caractéristique principale, l’intelligence. Un choix courageux entre le confort et l’aventure. Entre jouir du monde tel qu’il est ou chercher à comprendre comment il fonctionne, où il nous emmène
La décision de se libérer d’un tel joug ne vient pas d’Adam, mais d’Ève. Bravo la femme, qu’on cherche à faire passer pour un être faible et soumis et qui, à peine créée, taille des croupières à son benêt de mec croyant béatement que la vie n’est que félicité au bon vouloir d’un grand patron ombrageux à qui il est préférable de ne pas chercher de crosses… Qui tire sans sommations !
J’ai toujours été épaté du sale caractère de Dieu, capable des pires colères, d’exigences insupportables, d’une cruauté sans limite vis-à-vis de ceux qui n’obtempèrent pas. Très humain, trop humain, à l’image de ceux qui ont inventé cette histoire pour vendre la sagesse supposée d’Adam et honnir Ève, cette aventurière qui a précipité l’humanité toute entière dans la sauvagerie.
Ce paradis me fait penser au « Meilleur des mondes » d’Aldous Huxley, qui se révèle un enfer une fois sevré de la drogue qui vous aveugle : Dieu serait une drogue ? Pour supporter un réel peu enchanteur ?
Et aussi à « 1984 » de George Orwell où il serait Big Brother imposant une loi si arbitraire qu’elle en est incompréhensible et donc redoutable, qui réécrit l’histoire et réinvente l’arithmétique : 2 + 2 = 5 !
Alors, comment expliquer que tant d’humains choisissent la servitude à un tel dictateur plutôt que de se confronter à l’Univers tel qu’il est ? Au point d’avoir imaginé cette histoire du commencement qui expliquerait toute la suite par un simple acte de désobéissance qui parait pourtant aller de soi dès qu’on est conscient d’avoir une cervelle en état de marche entre les deux oreilles !
Magie de l’explication facile de tous nos tourments et du ficelage des agités du bocal par des promesses fumeuses de rédemption à la fin des temps !
Et s’il ne s’agissait que d’imposer l’asservissement comme seul modèle de vie ? Depuis la Création, d’innombrables Dieux uniques artisanaux se sont succédé pour le promouvoir, rares ont été dans l’histoire les moments de liberté de pensée et de libération des dogmes.
Aujourd’hui, nous voyons ces anciens mythes revenir en force en renfort de la pensée unique politique qui bétonne les sociétés modernes dans un conformisme sans horizon.
Mais au-delà de ces tristes réflexions, la musique de cet illustre inconnu, Luigi Manza, était absolument superbe, inattendue, hors des canons de l’époque, le pur reflet du choix d’Ève.
Dernière édition: 02 Mai 2022 14:48 par Daniel Méjean.
Propulsé par Kunena
    • Portrait de FARJAUD
    • Déçu
    • Bonjour Daniel Je reconnais avec toi que le résultat des élections récentes ne laissent pas augurer des lendemains...
    • Portrait de Daniel Méjean
    • Degré de tolérance
    • J’ai récemment fait état de mes préoccupations à propos des métiers en souffrance (cf. « Métiers en souffrance...
    • Portrait de Daniel Méjean
    • Vlad le Bienfaiteur !
    • Le conflit en Ukraine s’éternise de façon désespérante. Ses conséquences apparaissent petit à petit, touchant de...
    • Portrait de FARJAUD
    • Écriture, suite...
    • Bravo Daniel Rien de mieux que l'écriture pour mettre en ordre ses pensées avant de les retranscrire à l'aide de ces...