REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

Qu'est-ce qu'un cookie ?

Un cookie est une information déposée sur votre disque dur par le serveur du site que vous visitez.

Il contient plusieurs données :

  • le nom du serveur qui l'a déposée ; 
  • un identifiant sous forme de numéro unique ;
  • éventuellement une date d'expiration…

Ces informations sont parfois stockées sur votre ordinateur dans un simple fichier texte auquel un serveur accède pour lire et enregistrer des informations.

A quoi servent les cookies ?

Les cookies ont différentes fonctions. Ils peuvent permettre à celui qui l'a déposé de reconnaître un internaute, d'une visite à une autre, grâce à un identifiant unique.

Certains cookies peuvent aussi être utilisés pour stocker le contenu d'un panier d'achat, d'autres pour enregistrer les paramètres de langue d'un site, d'autres encore pour faire de la publicité ciblée.

Que dit la loi par rapport aux cookies ?

La réglementation prévoit que les sites internet doivent recueillir votre consentement avant le dépôt de ces cookies, vous indiquer à quoi ils servent et comment vous pouvez vous y opposer. En pratique, un message doit apparaître quand vous vous connectez au site pour la première fois pour vous indiquer comment accepter ou au contraire refuser les cookies.

Comment bloquer les cookies ?

Vous trouverez des conseils pour installer des outils vous permettant de bloquer certains cookies lors de votre navigation. Pour les professionnels, nous proposons des fiches pratiques pour qu'ils puissent respecter leurs obligations légales.

Comment est-il possible de savoir quels sont les cookies déposés lors de ma navigation ?

Les experts de la CNIL ont développé un outil que vous pouvez installer en quelques clics qui s'appelle CookieViz. Il vous permettra de visualiser en temps réel l'ampleur du phénomène des cookies ainsi que le nombre impressionnant d'acteurs qui interviennent pour analyser votre navigation. 

Source : CNIL

Bienvenue, Invité

SUJET : Energies diverses

Energies diverses 20 Nov 2021 14:55 #2258

Comme je prends goût à faire des listes, je pense qu’il serait bon d’établir celle des sources d’énergies connues, avec leurs avantages et inconvénients, histoire de se mettre les idées en place alors qu’on entend tout et son contraire. De mon point de vue qui ne prétend pas à l’universalité. Allons-y !
1 – Les énergies fossiles, pétrole, charbon, tirées du sol et qui recyclent du carbone enfoui là depuis des lustres en le rejetant sous forme de CO2. Extraction et transport énergivores tant qu’il en reste.
2 – L’énergie nucléaire de fission, dont la machinerie coute un bras en énergie (le ciment, l’acier par milliers de tonnes), en extraction lointaine et politiquement incertaine d’uranium, qui ne rejette pas de CO2 mais nous empoisonne d’effluents dont on ne sait que faire pour des millénaires.
3 – L’énergie hydraulique, sans CO2 elle non plus, hors celui lié à la fabrication du ciment, hors effluents mais avec un impact rarement pris en compte sur les cours d’eau. Aussi un bon moyen de stocker un surplus d’électricité lié à la régulation des réseaux en dehors de la folie des batteries. Quid du réchauffement climatique dans sa disponibilité future ?
4 – L’énergie atmosphérique captée par les éoliennes, machineries de plus en plus gigantesques à la durée de vie assez courte, gourmandes en métaux rares, en fibres de synthèse peu recyclables, de plus en plus contestées pour leur impact sur l’environnement, et produisant de l’électricité de façon aléatoire en fonction des conditions du moment qui peuvent évoluer hors domaine d’emploi si les courants atmosphériques évoluent.
5 – L’énergie solaire captée par des panneaux photovoltaïques disposés sur les toitures ou au sol même s’il doit en être épargné. Sous nos latitudes 1 m² de panneau récupère en moyenne 100 kWh par an. Seule leur fabrication émet du CO2, notamment celle des cellules en silicium, difficilement recyclables et d’une durée de vie limitée. Le composant stockage est capital pour cause de production diurne.
6 – L’énergie solaire captée par des panneaux thermodynamiques réchauffant un liquide caloporteur ou même directement de l’eau. Bilan carbone identique au §5, bien adaptée à l’habitat.
7 – L’énergie du méthane provenant de déchets organiques grâce ici encore à des engeances aux allures tout à fait normales d’usines à gaz. Installées au plus près des sources de déchets pour éviter le micmac routier, leur production doit être exploitée localement (liquéfaction en vue de transport ou animation de groupes électrogènes). Elles ne sont pas neutres en CO2 hélas, ni en divers désagréments.
8 – Les piles à combustibles utilisant oxygène et hydrogène très couteux énergétiquement à produire. Aucun intérêt sauf pour des utilisations dans des mobiles (camions, trains, etc.).
9 - L’énergie thermonucléaire de fusion, nécessitant des installations aussi colossales que celle mettant en jeu la fission, encore à la limite de nos savoir-faire et dont le rendement n’est pas forcément si exceptionnel que cela dans le domaine de températures accessible à notre technologie. Bilan carbone et ressources naturelles très lourd à la fabrication et pour l’extraction du tritium.
10 – Autres ? Pas pour tout de suite, mais on peut spéculer. Les avancées des recherches en mécanique quantique (tout semble devenu quantique aujourd’hui !) peuvent nous réserver quelques surprises à long terme au prix d’une énorme consommation de neurones en folie…
Voilà le tableau. Pas très rassurant pour notre mode vie du tout, tout de suite sans contraintes ! D’un côté ça s’épuise et ça pollue, de l’autre ça marche quand ça veut ! Nous voilà frais.
Cependant, il y a un §11 dont on ne parle que très peu, ce qui me parait injuste voire suspect.
11 - Le bois. Source d’énergie productrice de CO2, certes mais que les arbres et les plantes recyclent en récupérant gratuitement l’énergie solaire sans aucune instrumentation ! Ah, au bilan, cela devient plus intéressant ! Plus fort encore, favoriser les constructions en bois permet de s’exonérer des bilans énergétiques affligeant de la production d’acier, de ciment, de laine de verre, etc. Et cerise sur le gâteau, l’exploitation d’une forêt bien gérée (à base de directives nationales d’intérêt général primant sur le droit de propriété, ce serait parfait !), apporte en plus une énorme capacité d’absorption de CO2 d’origine humaine permettant d’aménager au mieux un mode de vie acceptable par tous sans avoir recours à des sources d’énergie dangereuses et en n’abondant plus le CO2 et autres effluents complices du réchauffement climatique.
Au prix d’une révision de la prise en compte administrative et fiscale des propriétés forestières pour inciter à l’utilisation vertueuse de la forêt, on disposerait d’une immense source d’énergie directe et indirecte créatrice d’une multitude d’emplois locaux dont les effets collatéraux seraient le retour des gens dans les campagnes et leurs villages au détriment de métropoles inhumaines étouffant dans leur croissance tentaculaire.
Hélas, cette perspective s’oppose à tant d’intérêts industriels et commerciaux qu’il ne faut pas s’étonner du peu d’écho qu’elle rencontre dans le débat actuel totalement biaisé par le lobbying de métal et de rouages des plus puissants.
Malgré tous les obstacles à franchir pour promouvoir la filière bois, malgré certains choix à débattre en matière d’intrants ou d’essences, elle possède une série d’attraits uniques et décisifs : elle est durable, renouvelable et neutre en carbone et en énergie. Tout espoir n’est donc pas perdu !
Je reviendrai plus précisément sur ce §11 !
PS : je ne remercierais jamais assez mon ami Daniel Genthialon, Président fondateur du Syndicat National des pépiniéristes forestiers (SNPF) et membre du CTPS, organisme qui conseille me ministre de l’agriculture sur les évolutions forestières, qui a pris le temps de m’expliquer par le menu les tenants et aboutissants de la filière bois.
Propulsé par Kunena
    • Portrait de Daniel Méjean
    • Et la morale ?
    • Les bons parents ont toutes les ambitions pour leurs enfants, d’où l’engouement pour les formations les plus...
    • Portrait de Daniel Méjean
    • Energies diverses
    • Comme je prends goût à faire des listes, je pense qu’il serait bon d’établir celle des sources d’énergies...
    • Portrait de Christian Gravelin
    • Maudite liste
    • Je suis en train de terminer les "Ceintures Barbares" et je rejoins Claude, ça peut être effectivement un point...
    • Portrait de Stéphane
    • Pourquoi faire simple...
    • Hélas oui ... cela fait bien longtemps que nous le savons .... que nous allons dans la mauvaise direction, pour ne pas...