REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

Qu'est-ce qu'un cookie ?

Un cookie est une information déposée sur votre disque dur par le serveur du site que vous visitez.

Il contient plusieurs données :

  • le nom du serveur qui l'a déposée ; 
  • un identifiant sous forme de numéro unique ;
  • éventuellement une date d'expiration…

Ces informations sont parfois stockées sur votre ordinateur dans un simple fichier texte auquel un serveur accède pour lire et enregistrer des informations.

A quoi servent les cookies ?

Les cookies ont différentes fonctions. Ils peuvent permettre à celui qui l'a déposé de reconnaître un internaute, d'une visite à une autre, grâce à un identifiant unique.

Certains cookies peuvent aussi être utilisés pour stocker le contenu d'un panier d'achat, d'autres pour enregistrer les paramètres de langue d'un site, d'autres encore pour faire de la publicité ciblée.

Que dit la loi par rapport aux cookies ?

La réglementation prévoit que les sites internet doivent recueillir votre consentement avant le dépôt de ces cookies, vous indiquer à quoi ils servent et comment vous pouvez vous y opposer. En pratique, un message doit apparaître quand vous vous connectez au site pour la première fois pour vous indiquer comment accepter ou au contraire refuser les cookies.

Comment bloquer les cookies ?

Vous trouverez des conseils pour installer des outils vous permettant de bloquer certains cookies lors de votre navigation. Pour les professionnels, nous proposons des fiches pratiques pour qu'ils puissent respecter leurs obligations légales.

Comment est-il possible de savoir quels sont les cookies déposés lors de ma navigation ?

Les experts de la CNIL ont développé un outil que vous pouvez installer en quelques clics qui s'appelle CookieViz. Il vous permettra de visualiser en temps réel l'ampleur du phénomène des cookies ainsi que le nombre impressionnant d'acteurs qui interviennent pour analyser votre navigation. 

Source : CNIL

Bienvenue, Invité

SUJET : L'énergie

L'énergie 24 Mai 2021 09:21 #2191

Il y a quelques années, j’ai visité à la Sucrière une exposition consacrée à Léonard de Vinci, version ingénieur. Ce qu’il avait imaginé et dessiné avec précision avait été reproduit sous forme de maquettes en bois de belle facture mettant en valeur des idées très en avance sur son temps.
J’ai suivi récemment sur le net une conférence sur le même sujet.
Dans les deux cas, le propos n’allait pas plus loin que la description de l’ingéniosité de Léonard et de son esprit de métal et de rouages.
Pourtant, il paraît étonnant que tout cela n’ait pas été exploité aussitôt. On évoque la difficulté de construire des dispositifs aussi compliqués avec les moyens de l’époque.
Je pense plutôt que le problème est l’énergie. Aucune de ses inventions les plus avancées ne pouvait être animée par les énergies alors disponibles, humaine ou animale, donc extrêmement limitées.
Les progrès scientifiques et techniques sont intimement liés à l’énergie disponible et maitrisée.
Léonard était trop en avance sur la vapeur, l’électricité, les moteurs à combustion, qui l’auraient sorti d’affaire pour animer ses inventions.
L’énergie est donc vraiment la question centrale, plus même que les matières premières.
Les premières sources d’énergie non biologiques sont arrivées, déduites d’observations pragmatiques et basées sur une physique abordable et bien décrite par la thermodynamique et l’électrodynamique. Il s’ensuivit un essor extraordinaire de multiples applications qui ont changé radicalement les conditions de développement de l’espèce humaine, notamment l’exploitation à grande échelle des ressources naturelles.
Aujourd’hui, dans un monde devenu bien différent, nous profitons toujours de ces mêmes sources d’énergie hélas menacées par l’épuisement de leurs carburants les plus évidents, dans l’attente de la maitrise et de la mise en service de leurs remplaçantes, bien plus puissantes et surtout inépuisables.
Il y a cependant une grande différence entre la marche franchie grâce à l’invention des machines à vapeur et celles qui nous paraissent encore infranchissables par la faute d’avancées théoriques considérables et rebelles, restant à effectuer.
On ne sait toujours pas stocker l’électricité autrement que par des biais chimiques aux rendements très bas, ni imiter le Soleil en extrayant des térawatts de la fusion du deutérium.
Nous sommes bloqués sur ce palier qui ne pourra pas être franchi sans des révolutions scientifiques de même envergure que la relativité ou la mécanique quantique.
Il y a donc de l’espoir à ceci près que la recherche du fonctionnement intime du monde n’est pas de même nature que celle de l’énergie qui, elle, traine de lourdes casseroles économiques.
Je ne doute pas une seconde que ce type de recherche, aussi fondamental pour la pérennité de notre environnement planétaire que l’évolution de nos comportements d’enfants gâtés vers un peu plus de frugalité, heurte de front les intérêts de puissants à même d’imposer à tous d’en passer d’abord par l’épuisement de ce dont ils vivent grassement depuis des lustres ! Ce qui peut prendre pas mal de temps vu leur inventivité en matière d’amortissement de leurs investissements.
Nous devons avec lucidité admettre que nous ne changerons pas nos modes de vie d’un coup de baguette magique, d’autant qu’une partie de l’humanité est parvenue à franchir le niveau en deçà duquel il paraît impensable de redescendre, celui où chacun peut se nourrir, s’abriter, se soigner et, l’esprit ainsi libéré, poursuivre sa quête de compréhension du monde, et que l’autre partie, à l’image des premiers privilégiés, rêve aussi de le faire.
Nous devons donc nous opposer aux manœuvres dilatoires des grands de l’énergie et faire pression pour que la recherche ne soit en rien gênée et fasse la part belle aux énergies renouvelables ou plus exotiques en veillant cette fois, en toute connaissance de la purge précédente dont on peine à sortir, à ce que des intérêts privés ne les confisquent pas de nouveau pour recommencer à nous inventer des besoins artificiels à seule fin de nous pousser à consommer pour consommer.

L'énergie 24 Mai 2021 15:29 #2192

Oh la bonne odeur des idées du livre !!!!
  • Devillard
  • Portrait de Devillard
Propulsé par Kunena
    • Portrait de Daniel Méjean
    • Course à la perfection
    • Quelques jours avant le début des Jeux Olympiques de Tokyo version 2020 et demi, le responsable de la cérémonie...
    • Portrait de Daniel Méjean
    • Incorrigibles
    • Quelques observations et réflexions au préalable d’une quatrième vague pandémique à laquelle les médias nous...
    • Portrait de Daniel Méjean
    • Lumière sur les origines
    • Dans notre pays, lorsqu’on cherche à comprendre le pourquoi du comment de certaines dérives sociales, on se heurte...
    • Portrait de Daniel Méjean
    • Le Service National Universel
    • De temps à autre, on nous fait une petite promotion du Service National Universel (SNU), histoire de montrer que...