REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

Qu'est-ce qu'un cookie ?

Un cookie est une information déposée sur votre disque dur par le serveur du site que vous visitez.

Il contient plusieurs données :

  • le nom du serveur qui l'a déposée ; 
  • un identifiant sous forme de numéro unique ;
  • éventuellement une date d'expiration…

Ces informations sont parfois stockées sur votre ordinateur dans un simple fichier texte auquel un serveur accède pour lire et enregistrer des informations.

A quoi servent les cookies ?

Les cookies ont différentes fonctions. Ils peuvent permettre à celui qui l'a déposé de reconnaître un internaute, d'une visite à une autre, grâce à un identifiant unique.

Certains cookies peuvent aussi être utilisés pour stocker le contenu d'un panier d'achat, d'autres pour enregistrer les paramètres de langue d'un site, d'autres encore pour faire de la publicité ciblée.

Que dit la loi par rapport aux cookies ?

La réglementation prévoit que les sites internet doivent recueillir votre consentement avant le dépôt de ces cookies, vous indiquer à quoi ils servent et comment vous pouvez vous y opposer. En pratique, un message doit apparaître quand vous vous connectez au site pour la première fois pour vous indiquer comment accepter ou au contraire refuser les cookies.

Comment bloquer les cookies ?

Vous trouverez des conseils pour installer des outils vous permettant de bloquer certains cookies lors de votre navigation. Pour les professionnels, nous proposons des fiches pratiques pour qu'ils puissent respecter leurs obligations légales.

Comment est-il possible de savoir quels sont les cookies déposés lors de ma navigation ?

Les experts de la CNIL ont développé un outil que vous pouvez installer en quelques clics qui s'appelle CookieViz. Il vous permettra de visualiser en temps réel l'ampleur du phénomène des cookies ainsi que le nombre impressionnant d'acteurs qui interviennent pour analyser votre navigation. 

Source : CNIL

Bienvenue, Invité

SUJET : Vie humaine en danger

Vie humaine en danger 10 Mai 2020 08:43 #2066

Je voudrais revenir sur cette paralysie administrative qui nous préoccupe tous alors qu’elle vient d’être cruellement mise en évidence par le brouillard de la vie des humains !
Étant par ailleurs familier du monde militaire, je suis très étonné que le reste de la fonction publique n’ait pas développé les procédures d’urgence adaptées à leurs secteurs d’activité comme il en existe une pour l’armée.
En interne, elle est connue comme « vie humaine en danger ».
De quoi s’agit-il donc, qui puisse faire se bouger dans la seconde un monde réputé rigide et empêtré dans des rituels pesants, pas plus épargné qu’un autre par la dictature paperassière et la prolifération des acronymes abscons ?
Si on fouille bien, au bout du bout de l’idée, on découvre qu’il s’agit tout simplement de la restitution du pouvoir à l’échelon local en vue de faire face immédiatement et efficacement à une situation qui met en danger des gens, alors qu’il n’est plus temps de respecter les procédures habituelles tendant à attendre que Dieu le père, à Paris, décide de ce qu’il faut faire et distribue sa bonne parole à des ouailles toutes ouïes.
Un exemple pour éclairer mon propos.
Imaginons qu’un jour de début de printemps, des individus pétris de certitudes et dédaigneux de toutes consignes s’opposant à la réalisation de leurs désirs, s’aventurent à ski en haute montagne à un moment où le risque d’avalanches est maximum. Et que bien sûr, ils s’en prennent une sur le nez.
Les outils inventés pour la circonstance, balises ou autres, s’activent et bien vite toute la planète est au courant du désastre en cours, clamant haut et fort qu’il y a le feu au lac !
Le premier réflexe des services de secours, s’ils ont besoin de moyens supplémentaires, est d’en appeler aux Chasseurs Alpins, dont quelques bataillons ont survécus à la prétendue fin de l’histoire.
A ce moment, le chef de corps de l’unité la plus proche a le pouvoir d’envoyer à l’aide autant de chasseurs qu’il pourra en détacher, sans ne rien demander à personne, la paperasse étant mise à jour après action. Et souvent, cette réactivité libérée de toutes lourdeurs permet de sauver des vies.
Connaissant les dangers de toutes natures qui peuvent surgir d’un mode de vie qui maltraite son environnement et ceux qui y vivent, je me demande pourquoi une telle procédure d’urgence n’est pas mise à disposition de ceux qui seraient le plus à même d’agir promptement s’il le faut pour épargner des vies ? C’est d’autant plus stupéfiant dans le domaine sanitaire qui touche directement la santé des gens et leur survie, surtout en cas de pandémie, cas de figure plutôt bien connu puisqu’il hante nos livres d’histoire ! En la matière, personne n’ignore que le temps perdu se paie en pertes humaines pourtant évitables.
La pandémie actuelle va peut-être permettre de renverser le dogme comptable fantasmatique tendant à circonscrire le fonctionnement complexe de la société dans un tableau Excel dépenses-recettes : à vouloir économiser sur tout (on ne sait que trop au profit de qui), on a écarté les financements de tous moyens non utiles à son fonctionnement normal à minima. Pour l’anormal, on fait au coup par coup, avec de grandes déclarations et des appels à la générosité des gens, avant de vite revenir à la comptabilité. Ah, la comptabilité, c’est tellement plus simple, un plus un égale deux !
J’espère bien que nous saurons cette fois dépasser cette fatalité que rien ne nous oblige à nous infliger, que notre usuelle indifférence aux choses publiques se transmutera en activisme critique, que la longue réflexion forcée durant le confinement nourrira de nouveaux comportements individuels et sociétaux orientés vers la reprise en main active de nos destins dans le cadre d’une procédure « vie de la société en danger » !
Propulsé par Kunena
    • Portrait de Daniel Méjean
    • Individu et société
    • Parait-il, les grands succès de lecture du moment sont « La peste » d’Albert Camus et « Le hussard sur le toit »...
    • Portrait de Daniel Méjean
    • Réactions
    • Je voudrais revenir sur les réactions suscitées par mes réflexions sur la réindustrialisation, mot qui apparait avec...
    • Portrait de Daniel Méjean
    • La culture menacée
    • En bon capitaliste des connaissances, omnivore de surplus, je m’inquiète de plus en plus de ce que me rapportent les...