REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

Qu'est-ce qu'un cookie ?

Un cookie est une information déposée sur votre disque dur par le serveur du site que vous visitez.

Il contient plusieurs données :

  • le nom du serveur qui l'a déposée ; 
  • un identifiant sous forme de numéro unique ;
  • éventuellement une date d'expiration…

Ces informations sont parfois stockées sur votre ordinateur dans un simple fichier texte auquel un serveur accède pour lire et enregistrer des informations.

A quoi servent les cookies ?

Les cookies ont différentes fonctions. Ils peuvent permettre à celui qui l'a déposé de reconnaître un internaute, d'une visite à une autre, grâce à un identifiant unique.

Certains cookies peuvent aussi être utilisés pour stocker le contenu d'un panier d'achat, d'autres pour enregistrer les paramètres de langue d'un site, d'autres encore pour faire de la publicité ciblée.

Que dit la loi par rapport aux cookies ?

La réglementation prévoit que les sites internet doivent recueillir votre consentement avant le dépôt de ces cookies, vous indiquer à quoi ils servent et comment vous pouvez vous y opposer. En pratique, un message doit apparaître quand vous vous connectez au site pour la première fois pour vous indiquer comment accepter ou au contraire refuser les cookies.

Comment bloquer les cookies ?

Vous trouverez des conseils pour installer des outils vous permettant de bloquer certains cookies lors de votre navigation. Pour les professionnels, nous proposons des fiches pratiques pour qu'ils puissent respecter leurs obligations légales.

Comment est-il possible de savoir quels sont les cookies déposés lors de ma navigation ?

Les experts de la CNIL ont développé un outil que vous pouvez installer en quelques clics qui s'appelle CookieViz. Il vous permettra de visualiser en temps réel l'ampleur du phénomène des cookies ainsi que le nombre impressionnant d'acteurs qui interviennent pour analyser votre navigation. 

Source : CNIL

Bienvenue, Invité

SUJET : Déni de suite

Déni de suite 21 Nov 2019 09:46 #1992

Il y a quelque temps, je m’inquiétais de la « sécurité mortelle » (11 octobre 2019) dans laquelle évoluaient nos sociétés développées en me demandant comment ce sentiment n’incitant pas à l’engagement mais plutôt à l’inaction, pouvait être battu en brèche.
Et à ce jour, je suis encore plus choqué de l’immobilisme qui règne. Je parle ici de notre immobilisme, à nous, personnes moyennes aux bras trop courts et aux esprits divertis des dangers qui pèsent sur nous.
Par contre, le système économique qui s’est imposé au monde entier, poursuit la course folle que rien ne semble pouvoir entraver vers toujours plus de profits, de consommation, de gaspillage.
L’actualité économique devrait nous alerter sur le mépris du système à s’amender et à prendre en compte les réalités destructrices de notre impact sur le monde : chaque jour sont annoncés des contrats mirobolants en dollars qui ruisselleront sur d’innombrables emplois conservés grâce à la vigueur du marché !
Ces derniers temps, trois contrats colossaux ont été remportés par Airbus qui dispose à ce jour d’un carnet de commande de plus de six mille appareils de divers modèles.
Ainsi, en fonction des délais de fabrication et de la durée de vie de ces avions, il apparait que le monde idéal des richissimes multinationales est projeté sur des décennies durant lesquelles la population favorisée continuera à partir en week-end aux antipodes en cramant des kilomètres cubes de kérosène, juste pour faire marcher le commerce.
Cet exemple démontre par l’absurde que le sort de la planète importe peu face à la conservation coute que coute du marché et des profits à court terme qui en découlent.
Dans le même ordre d’idées, prendre connaissance des contenus de la presse grand public en la feuilletant soigneusement est une autre preuve de l’indifférence des puissances économiques au sort commun : ses pages sont gavées de publicités pour des voitures grosses comme des égos de politiciens, pour des séjours au bout du monde à des tarifs impossibles sans essorage de ceux qui y travaillent, pour des croisières sur des monstres flottants reproduisant en un lieu fermé le pire de ce que notre monde à produit de bling-bling, pour la bouffe industrielle à consommer sans retenue devant des télés vomissant encore plus d’autres publicités débiles à l’encan de variétoches ou de débats du même tonneau.
Ne comptons donc pas sur le système dominant pour nous pousser à évoluer dans nos comportements : c’est une machine lancée à toute vitesse dont la finalité est d’aller encore plus vite.
S’il doit y avoir un jour une fin à cette course à l’abime, ce sera de notre seul fait, personne ne nous aidera, ni dieu, ni diable, pour revoir nos exigences de toutes sortes à la baisse, pour inventer une façon de vivre en rapport étroit avec les réalités de notre environnement, pour affronter nos démons et rompre avec le toujours plus sans contrepartie, pour accepter notre finitude et notre insignifiance, pour que nul ne dise plus : après moi, le déluge.
Alors parlons-nous, débattons de l’avenir, décidons d’agir et cessons à minima d’accorder confiance à ceux qui nous trompent sciemment depuis des décennies. Ce sera un premier pas.
Propulsé par Kunena
    • Portrait de Pierre Mermet
    • Accusations tous azimut
    • Je crois qu il n est pas encore REPRIS DE JUSICE mais sous le coup d une inculpation, comme on dit encore là-bas......
    • Portrait de Daniel Méjean
    • Participez !
    • Deux nouvelles intéressantes ces derniers jours pour moi qui me demandais où et quand le coup de pouce pour un début...
    • Portrait de Daniel Méjean
    • Grève et galère
    • Fin d’année agitée une fois de plus avec l’annonce de grandes grèves à partir du 5 décembre. Je dis bien « à...
    • Portrait de Daniel Méjean
    • Economies
    • Lorsqu’on tente de déceler les grandes lignes des politiques menées actuellement au plan sociétal, le mot qui...