REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

Qu'est-ce qu'un cookie ?

Un cookie est une information déposée sur votre disque dur par le serveur du site que vous visitez.

Il contient plusieurs données :

  • le nom du serveur qui l'a déposée ; 
  • un identifiant sous forme de numéro unique ;
  • éventuellement une date d'expiration…

Ces informations sont parfois stockées sur votre ordinateur dans un simple fichier texte auquel un serveur accède pour lire et enregistrer des informations.

A quoi servent les cookies ?

Les cookies ont différentes fonctions. Ils peuvent permettre à celui qui l'a déposé de reconnaître un internaute, d'une visite à une autre, grâce à un identifiant unique.

Certains cookies peuvent aussi être utilisés pour stocker le contenu d'un panier d'achat, d'autres pour enregistrer les paramètres de langue d'un site, d'autres encore pour faire de la publicité ciblée.

Que dit la loi par rapport aux cookies ?

La réglementation prévoit que les sites internet doivent recueillir votre consentement avant le dépôt de ces cookies, vous indiquer à quoi ils servent et comment vous pouvez vous y opposer. En pratique, un message doit apparaître quand vous vous connectez au site pour la première fois pour vous indiquer comment accepter ou au contraire refuser les cookies.

Comment bloquer les cookies ?

Vous trouverez des conseils pour installer des outils vous permettant de bloquer certains cookies lors de votre navigation. Pour les professionnels, nous proposons des fiches pratiques pour qu'ils puissent respecter leurs obligations légales.

Comment est-il possible de savoir quels sont les cookies déposés lors de ma navigation ?

Les experts de la CNIL ont développé un outil que vous pouvez installer en quelques clics qui s'appelle CookieViz. Il vous permettra de visualiser en temps réel l'ampleur du phénomène des cookies ainsi que le nombre impressionnant d'acteurs qui interviennent pour analyser votre navigation. 

Source : CNIL

Bienvenue, Invité

SUJET : Laïcité encore

Laïcité encore 07 Juil 2019 16:02 #1943

L’ambiance s’échauffe dans les piscines avec la canicule ! Et comme un marronnier de l’été, le burkini refait surface. Avec lui, ressurgissent les menaces contre les principes de laïcité qui irritent tant les religieux de tous poils et confrontent nos politiques avec la mollesse de leurs convictions républicaines.
Habitués à céder à tout pour être réélus, ils ne parviennent plus à discerner le fondamental du buzz.
La laïcité est inscrite dans l’article un de la constitution de notre pays. Son objet est de permettre une société apaisée, exonérée des querelles religieuses incessantes qui ont empoisonnées sa longue histoire, au prix de massacres et de misères totalement contraires aux principes mêmes des religions impliquées.
Rajoutons à contrario d’une propagande échevelée, qu’en aucune manière la laïcité n’est une religion !
Les religions ont l’éternité devant elles et leurs doctrines révélées sont incontestables. Par construction, il est impossible de les discuter et d’argumenter, tout au plus peut-on obtenir des assouplissements apparents qui se révèlent toujours être des leurres : a tout recul de la laïcité répond immédiatement une avancée de la religion accompagnée d’une nouvelle exigence.
Il est donc capital d’adopter en la matière une attitude claire et nette seule à même de maintenir le statu quo durement obtenu et défendu depuis 1905. C’est un effort quotidien, incessant, animé par la volonté politique de garantir à tous un traitement équitable
Nos gouvernants actuels atteints de myopie républicaine feraient bien de s’en souvenir alors qu’ils tournent comme des vautours autour de ces lois de 1905 en imaginant apaiser les tensions actuelles en acceptant de les modeler au profit des nouvelles religions apportées petit à petit dans notre société suite au démantèlement chaotique de son empire colonial et de la libéralisation des mouvements humains sur notre planète.
Notre pays étant universaliste et intégrateur, son ennemi principal est le communautarisme et le meilleurs moyen de s’y opposer est la laïcité c’est-à-dire le maintien légal de la religion dans la sphère individuelle d’où elle n’aurait jamais dû sortir tant la relation de chacun avec l’idée de Dieu est intime.
Si cette idée fait irruption dans la vie de la cité, elle prend une dimension politique aussi monolithique qu’infernale par son caractère exclusif. La contradiction est donc totale avec l’esprit des Lumières et de notre constitution.
La laïcité doit s’appliquer sans esprit de recul, même si cela gêne certains habitués aux compromis de toutes sortes : c’est le prix à payer pour une liberté de penser, de croire ou pas, garantie par la société elle-même. C’est le prix à payer pour une société apaisée où la curiosité de l’autre et la libre pensée l’emportent sur le rejet et l’enfermement intellectuel.
C’est notre société, au travers de ses institutions publiques, notamment l’Éducation Nationale, qui doit prendre le relai d’individus et de familles souvent dépassés par leur vie quotidienne et le poids de traditions dont on ne peut pas attendre qu’elles évoluent toutes seules.
Qu’elle se soustraie par facilité ou calcul à une telle obligation chaque jour remise sur le métier, la conduira inévitablement au chaos et au malheur. Les leçons du passé en la matière sont plus qu’édifiantes.

Laïcité encore 07 Juil 2019 17:30 #1944

Et dans les abattoirs, avec la tuerie halâle , la laïcité, elle est où ? Peut-être un autre sujet, n'empêche nous avons vu les résultats aux européennes ...
  • Evelyne BRUANDET
  • Portrait de Evelyne BRUANDET

Laïcité encore 07 Juil 2019 17:33 #1945

Les sociétés fondees sur une religion d état ne sont donc pas apaisées, méritent elles alors d exister et doit on alors les combattre??La laicité est elle un concept universel
  • Pierre Mermet
  • Portrait de Pierre Mermet

Laïcité encore 08 Juil 2019 08:45 #1946

Toutes les religions sont fondées sur des codes de conduites et des préceptes moraux. Les croyants doivent s’y conformer. L’ennui, c’est que ces codes et préceptes varient grandement d’une religion à l’autre, pour des raisons historiques, géographiques, philosophiques et que sais-je encore. Pour compliquer le tout, ajoutons à ce millefeuille les traditions propres à chaque culture …
Tout peut aller pour le mieux dans une société dominée par une seule religion. Ça se gâte sérieusement lorsqu’il doit y avoir cohabitation vu le très faible degré de tolérance des vérités révélées à toute concurrence !
Pour des raisons culturelles et historiques, plusieurs religions cohabitent dans notre pays, engendrant rejets et incompréhensions mutuels. A la différence d’autres pays connaissant les mêmes problèmes, réglés ici et là par le recours au communautarisme et donc à la transformation des sociétés en mosaïques, le nôtre a opté pour l’intégration au sens de l’Esprit des Lumières. D’où les lois sur la laïcité qui entrainent de fait la séparation du spirituel et du temporel dans son gouvernement.
Malgré cela, certains agissements des uns peuvent paraitre choquants aux autres et inversement.
A notre époque où l’antispécisme monte en puissance, le sort réservé aux animaux devient une préoccupation majeure débordant le cadre de la religion, dans une espèce de course folle au respect de toutes formes de vie qui prend justement de plus en plus le visage d’une religion de plus.
C’est un nouveau prétexte pour s’opposer les uns aux autres dans nos certitudes intolérantes, ce qui profite bien sûr politiquement aux partis les plus extrémistes.
Je crois que toute incursion légale dans ce domaine devenu sensible, devra se faire avec un esprit laïc, sans parti-pris, dans le respect de l’évolution des mentalités par rapport aux animaux, mais aussi celui plus pragmatique, du souci vital de pérenniser les ressources naturelles limitées de notre planète.
C’est de notre intérêt général.

Laïcité encore 08 Juil 2019 10:18 #1947

Ma réflexion porte sur notre pays. Apparemment, la laïcité est un concept assez répandu sur la planète, mais si on creuse un peu, chaque pays a sa propre approche du religieux, allant de la théocratie la plus dure à des formes de laïcité plus ou moins proches de celle que nous connaissons en France.
Mettons de côté les quelques théocraties arcboutées sur leurs codes et fermées à toutes influences extérieures menaçant leur pureté supposée. Tant qu’elles ne succombent pas à la tentation du prosélytisme au risque de se heurter violemment à des sociétés plus ouvertes !
Les sociétés fondées sur une religion d’état sont apaisées au sens où il faut être deux pour se battre et concrètement elles existent en tolérant d’autres religions minoritaires qui n’ont cependant pas voix au chapitre. Que se passera-t-il si l’une d’entre elle se développe inopinément ?
Fondée sur les principes des Lumières et de la Déclaration des Droits de L’Homme, la laïcité est en ce sens universelle. On constate d’ailleurs que de nombreux pays sont laïques de fait en respectant ces principes, même si leur mise en avant n’est pas aussi affirmée qu’en France. Et qu’en de nombreux endroits, on doit encore faire état de sa religion sur ses papiers d’identité.
Par contre, une société laïque n’est pas forcement apaisée, traversée qu’elle est de multiples courants contradictoires. D’où l’importance capitale de l’éducation à la tolérance dans les familles et à l’école, des enseignements philosophiques et historiques fondant la compréhension mutuelle, de l’ouverture aux autres. Elle n’est pas à l’abri d’une instrumentalisation bassement politique des religions.
J’ajouterais à cela que les religions révélées sont le reflet des temps où elles sont apparues, que leurs préceptes ne tiennent pas compte des évolutions ultérieures des sociétés humaines. Machistes par construction, elles maintiennent la moitié de l’humanité, les femmes, sous la domination des hommes, impérialistes, elles ne cherchent qu’à s’étendre en se mêlant de politique, jalouses, elles considèrent les mécréants comme des esclaves potentiels, hypocrites, elles couvrent l’ivresse du pouvoir et ses pires corruptions.
J’exagère ? Bien sûr, il y a un curseur, mais qui le contrôle ? Soucieux de mieux en mieux connaitre le monde dans lequel je vis, je suis horrifié de ce qu’il révèle si on creuse un peu, les religions n’étant pas pour rien dans ce désastre si difficile à contenir.
Propulsé par Kunena
    • Portrait de Daniel Méjean
    • Sécurité mortelle
    • Comme une ébauche de réponse à mes précédentes interrogations, je crois que les sociétés humaines ont besoin...
    • Portrait de Daniel Méjean
    • Rupture anthropologique
    • Comme vous, j’entends parler de rupture anthropologique à propos de la très controversée P.M.A. (procréation...
    • Portrait de Daniel Méjean
    • Lever les yeux
    • L’agitation permanente autour de la notion d’effondrement et de sa grosse part écologique me met mal à l’aise...
    • Portrait de Daniel Méjean
    • Frencharms
    • Cette semaine, une série de reportages diffusés lors des actualités du soir d’Arte, ont remis au goût du jour...