REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

Qu'est-ce qu'un cookie ?

Un cookie est une information déposée sur votre disque dur par le serveur du site que vous visitez.

Il contient plusieurs données :

  • le nom du serveur qui l'a déposée ; 
  • un identifiant sous forme de numéro unique ;
  • éventuellement une date d'expiration…

Ces informations sont parfois stockées sur votre ordinateur dans un simple fichier texte auquel un serveur accède pour lire et enregistrer des informations.

A quoi servent les cookies ?

Les cookies ont différentes fonctions. Ils peuvent permettre à celui qui l'a déposé de reconnaître un internaute, d'une visite à une autre, grâce à un identifiant unique.

Certains cookies peuvent aussi être utilisés pour stocker le contenu d'un panier d'achat, d'autres pour enregistrer les paramètres de langue d'un site, d'autres encore pour faire de la publicité ciblée.

Que dit la loi par rapport aux cookies ?

La réglementation prévoit que les sites internet doivent recueillir votre consentement avant le dépôt de ces cookies, vous indiquer à quoi ils servent et comment vous pouvez vous y opposer. En pratique, un message doit apparaître quand vous vous connectez au site pour la première fois pour vous indiquer comment accepter ou au contraire refuser les cookies.

Comment bloquer les cookies ?

Vous trouverez des conseils pour installer des outils vous permettant de bloquer certains cookies lors de votre navigation. Pour les professionnels, nous proposons des fiches pratiques pour qu'ils puissent respecter leurs obligations légales.

Comment est-il possible de savoir quels sont les cookies déposés lors de ma navigation ?

Les experts de la CNIL ont développé un outil que vous pouvez installer en quelques clics qui s'appelle CookieViz. Il vous permettra de visualiser en temps réel l'ampleur du phénomène des cookies ainsi que le nombre impressionnant d'acteurs qui interviennent pour analyser votre navigation. 

Source : CNIL

Bienvenue, Invité

SUJET : Culture européenne

Culture européenne 29 Mai 2019 08:24 #1931

La campagne pour les élections européennes a mis du temps à monter en puissance. Et comme d’habitude, les partis opposés à l’Europe vont prendre la tête des intentions de vote, polluer le scrutin lui-même pour siéger comme force contraire.
Disons-le clairement : l’Europe ne fait plus rêver alors qu’il aurait fallu prendre à la lettre, du début, ce qu’elle est réellement : un marché commun.
Le marché n’a rien à voir avec une nation, il n’en recouvre que certains aspects et ne respecte qu’un seul équilibre : le sien. Au diable les peuples et leurs aspirations, place à la fluidité économique et financière gage de profits sans limites.
Cette fameuse fluidité n’a que faire des parités fiscales et sociales, la concurrence artificielle ainsi crée alimentant justement les profits !
La construction d’une voix politique et d’une défense collectives l’horrifient car contraires à l’idéal des relations entre individus libres et sans contraintes.
Depuis des décennies donc, la force du marché aidé par une nuée de lobbyistes et la complicité de certains états, consiste à morceler les oppositions à ses vues et à s’opposer à toute unification.
C’est un constat terrible, sortir de ce marasme étant synonyme de sortir du modèle économique ultralibéral ce qui ne soulève pas une vague d’enthousiasme général tant la chose sait se tapir à l’abri de la vindicte générale et de la peur du retour aux nationalismes incendiaires du passé.
Souvenons-nous pourtant que par le passé, avant la domination totale de l’économie et malgré les puissantes forces centrifuges nées des oppositions religieuses ou de la naissance des nations, une Europe existait bel et bien : celle de la culture.
A l’image des marchandises déjà, les idées circulaient librement de différentes manières, des courants naissaient, se structuraient, rayonnaient, dans tous les domaines, philosophie, sciences, arts, etc.
Des architectes italiens construisaient en Russie, des compositeurs allemands avaient du succès en Angleterre, des philosophes français étaient reconnus partout, des savants italiens, polonais, français refondaient notre vision du monde en s’appuyant les uns les autres, balayant les obscurantismes religieux, etc.
Tout ceci à une époque où il était bien difficile de se déplacer, où la correspondance prenait son temps, où l’instantanéité d’aujourd’hui n’existait pas.
L’Europe a d’abord été culturelle et ce qu’il en reste constitue un socle commun dont procède tout ce qui nous relie, qui a résisté aux guerres suicidaires du vingtième siècle et qui empêche encore les forces contraires du marché et du nationalisme étroit de disperser cet héritage et de nous dresser une fois de plus les uns contre les autres.
Comptons sur les jeunes générations en espérant qu’elles parviennent à s’extraire des eaux boueuses des réseaux sociaux pour n’en conserver que la capacité à communiquer avec tous les autres et pas seulement avec ceux de sa bande, qu’elles puissent continuer à aller voir et vivre un temps ailleurs avant de revenir chargées d’amitiés étrangères pour nous dire que l’important, c’est les autres.
Mais comment se faire entendre par le biais d’un scrutin aux enjeux brouillés par des calculs de politiques intérieures ? Comment faire évoluer l’Europe alors que tous les candidats évoluent dans le référentiel néolibéral ?
A la façon de Michel Audiard : «Qui va briser le vase de Soissons, qui va donner le premier coup de pied au cul ? »
Propulsé par Kunena
    • Portrait de Daniel Méjean
    • Sécurité mortelle
    • Comme une ébauche de réponse à mes précédentes interrogations, je crois que les sociétés humaines ont besoin...
    • Portrait de Daniel Méjean
    • Rupture anthropologique
    • Comme vous, j’entends parler de rupture anthropologique à propos de la très controversée P.M.A. (procréation...
    • Portrait de Daniel Méjean
    • Lever les yeux
    • L’agitation permanente autour de la notion d’effondrement et de sa grosse part écologique me met mal à l’aise...
    • Portrait de Daniel Méjean
    • Frencharms
    • Cette semaine, une série de reportages diffusés lors des actualités du soir d’Arte, ont remis au goût du jour...