REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

Qu'est-ce qu'un cookie ?

Un cookie est une information déposée sur votre disque dur par le serveur du site que vous visitez.

Il contient plusieurs données :

  • le nom du serveur qui l'a déposée ; 
  • un identifiant sous forme de numéro unique ;
  • éventuellement une date d'expiration…

Ces informations sont parfois stockées sur votre ordinateur dans un simple fichier texte auquel un serveur accède pour lire et enregistrer des informations.

A quoi servent les cookies ?

Les cookies ont différentes fonctions. Ils peuvent permettre à celui qui l'a déposé de reconnaître un internaute, d'une visite à une autre, grâce à un identifiant unique.

Certains cookies peuvent aussi être utilisés pour stocker le contenu d'un panier d'achat, d'autres pour enregistrer les paramètres de langue d'un site, d'autres encore pour faire de la publicité ciblée.

Que dit la loi par rapport aux cookies ?

La réglementation prévoit que les sites internet doivent recueillir votre consentement avant le dépôt de ces cookies, vous indiquer à quoi ils servent et comment vous pouvez vous y opposer. En pratique, un message doit apparaître quand vous vous connectez au site pour la première fois pour vous indiquer comment accepter ou au contraire refuser les cookies.

Comment bloquer les cookies ?

Vous trouverez des conseils pour installer des outils vous permettant de bloquer certains cookies lors de votre navigation. Pour les professionnels, nous proposons des fiches pratiques pour qu'ils puissent respecter leurs obligations légales.

Comment est-il possible de savoir quels sont les cookies déposés lors de ma navigation ?

Les experts de la CNIL ont développé un outil que vous pouvez installer en quelques clics qui s'appelle CookieViz. Il vous permettra de visualiser en temps réel l'ampleur du phénomène des cookies ainsi que le nombre impressionnant d'acteurs qui interviennent pour analyser votre navigation. 

Source : CNIL

Bienvenue, Invité

SUJET : Ventes d'armes

Ventes d'armes 03 Déc 2018 18:09 #1884

L’argent n’a pas d’odeur, ni celle de la poudre, du napalm ou du sarin.
Garantir du travail à ses concitoyens est la préoccupation principale de tout dirigeant politique.
Ceci posé, que penser de la fabrication et de la vente d’armes et de leurs munitions ?
Les principales victimes de cette affaire, en dehors des gens vivant dans des pays en guerre, sont nos grands principes dont la cohabitation avec les intérêts commerciaux et industriels barbote dans un océan de contradictions qui ne semblent cependant pas gêner nos dirigeants si attachés au bien-être de leurs populations qu’ils échangent sans sourciller une baisse du chômage d’un côté, contre un massacre annoncé de l’autre.
Le débat sur les ventes d’armes à des régimes foulant aux pieds démocratie, tolérance et libertés revient régulièrement à la une.
Ce constat établi, que faudrait-il faire du commerce des armes ? Il ne faut pas s’étonner que chaque pays développé entretienne une industrie d’armement, plusieurs raisons s’imposent : la défense du pays, l’accès à des technologies de pointe (eh oui …), l’indépendance nationale (voir ce qu’il advient des politiques extérieures des pays qui achètent aux USA !). Ce sont de bonnes raisons.
L’ennui, c’est que dans un monde capitaliste, toute industrie doit être rentable, tout acheteur veut les prix les plus bas ! Donc pour allonger les séries et faire baisser les coûts unitaires, on vend à qui mieux mieux et surtout à ceux qui peuvent payer et ont de plus un appétit de collectionneur ! Peu importe la moralité, ce n’est pas le sujet.
Le succès des grands programmes d’armement repose sur la conquête de nouveaux marchés conquis grâce aux économies d’échelle : un des 4500 F-16 américain sera toujours moins cher qu’un des 600 Mirage 2000 ! Donc, il faut vendre, vendre, vendre.
C’est de plus un type de marchandise à très forte valeur ajoutée sophistication aidant, qui secrète pas mal de plus-value pour le plus grand bonheur des actionnaires des constructeurs et aussi des impôts et taxes pour les états qui parviennent encore à en percevoir.
Cette industrie est aussi un instrument de prestige, de rayonnement et de pouvoir, c’est indéniable.
Sans parler du fait qu’on puisse en avoir besoin pour notre propre défense ! Mais ça, depuis l’invention des dividendes de la paix, ça n’est plus la priorité ! Les armes sont devenues des marchandises comme les autres. Donc on ne risque pas d’arrêter d’en produire !
Le débat en responsabilité entre producteurs et utilisateurs a tourné court, chacun a de bonnes raisons de ‘en défausser.
Pour ma part et au risque de faire hurler les économistes orthodoxes, c’est-à-dire capitalistes (et qui savent à quel point les technologies de l’armement ruissellent sur le civil, sur des marchés immenses : au prix d’un peu de profit perdu), je suis opposé à la vente d’armes à qui mieux mieux, préférant conserver jalousement et les savoir-faire et les ustensiles qui en découlent pour notre propre défense. En la matière, la dissémination me semble bien plus dangereuse que le risque de crise économique du secteur. L’histoire du monde est quelquefois primesautière et rien n’interdit de se retrouver un jour face à ce qu’on a vendu à des amis du moment devenus ennemis du jour.
N’oublions pas non plus ce côté magique des armes : quand on en a, on s’en sert ! Plus encore si elles sont plus efficaces que celles de l’adversaire. En vendre concoure donc à favoriser les conflits ouverts.
Sortons de ce cercle vicieux.
Propulsé par Kunena
    • Portrait de Daniel Méjean
    • Carlos Ghosn
    • Carlos Ghosn est tombé. Enfin, entend-on dire. Nul ne sait combien ce paludier surdoué a ratissé de fric chaque...
    • Portrait de Daniel Méjean
    • Gilets jaunes encore !
    • Effectivement, transparait du phénomène « gilets jaunes » un appel pressant au lien social qui est totalement...
    • Portrait de Daniel Méjean
    • Ventes d'armes
    • L’argent n’a pas d’odeur, ni celle de la poudre, du napalm ou du sarin. Garantir du travail à ses concitoyens est...
    • Portrait de chantal
    • Gilets jaunes
    • Je pense que François Ruffin lors de ses prises paroles analysent bien la source de ce conflit, et sa lutte contre...