REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

Qu'est-ce qu'un cookie ?

Un cookie est une information déposée sur votre disque dur par le serveur du site que vous visitez.

Il contient plusieurs données :

  • le nom du serveur qui l'a déposée ; 
  • un identifiant sous forme de numéro unique ;
  • éventuellement une date d'expiration…

Ces informations sont parfois stockées sur votre ordinateur dans un simple fichier texte auquel un serveur accède pour lire et enregistrer des informations.

A quoi servent les cookies ?

Les cookies ont différentes fonctions. Ils peuvent permettre à celui qui l'a déposé de reconnaître un internaute, d'une visite à une autre, grâce à un identifiant unique.

Certains cookies peuvent aussi être utilisés pour stocker le contenu d'un panier d'achat, d'autres pour enregistrer les paramètres de langue d'un site, d'autres encore pour faire de la publicité ciblée.

Que dit la loi par rapport aux cookies ?

La réglementation prévoit que les sites internet doivent recueillir votre consentement avant le dépôt de ces cookies, vous indiquer à quoi ils servent et comment vous pouvez vous y opposer. En pratique, un message doit apparaître quand vous vous connectez au site pour la première fois pour vous indiquer comment accepter ou au contraire refuser les cookies.

Comment bloquer les cookies ?

Vous trouverez des conseils pour installer des outils vous permettant de bloquer certains cookies lors de votre navigation. Pour les professionnels, nous proposons des fiches pratiques pour qu'ils puissent respecter leurs obligations légales.

Comment est-il possible de savoir quels sont les cookies déposés lors de ma navigation ?

Les experts de la CNIL ont développé un outil que vous pouvez installer en quelques clics qui s'appelle CookieViz. Il vous permettra de visualiser en temps réel l'ampleur du phénomène des cookies ainsi que le nombre impressionnant d'acteurs qui interviennent pour analyser votre navigation. 

Source : CNIL

Bienvenue, Invité

SUJET : Grosses bagnoles

Grosses bagnoles 15 Oct 2018 09:23 #1870

Le Salon de l’Auto nouvelle formule a battu son plein dernièrement à Paris. A vrai dire, je n’ai pas bien suivi les dernières éditions de la chose. Par contre, en bon mécanicien, j’observe toujours avec curiosité l’évolution des choses roulantes, et depuis des lustres. Quand on aime, on ne compte pas.
Rien de plus amusant que de revoir des véhicules anciens soit lors de rencontres de collectionneurs, soit dans les musées, soit dans l’abondante littérature spécialisée, sans parler des innombrables revues couvrant tous les aspects de la passion pour les engins roulants.
La comparaison entre anciens et modernes est assez stupéfiante. Nous sommes aujourd’hui un peu effarés de voir dans quoi on roulait à toute allure il y a quelques décennies. Des trucs riquiqui avec des pneus tout minces et une esthétique fleurant bon la Trabant (exploit industriel de l’ex Allemagne de l’Est, pour les nuls !) !
En fait, à cette époque, l’automobile était encore un moyen de se déplacer entre A et B, plus vite qu’en char à bœufs et à l’abri de la pluie. Quant aux camions, ils répondaient aux mêmes besoins pour le transport des marchandises. Ne parlons pas ici du besoin larvé d’échapper au rail et à ses contraintes.
Et le progrès passa par là. Technique d’abord dans la puissance, l’aérodynamique, le confort, ‘efficience énergétique, la sécurité. Mais aussi dans la destination qui s’élargit au paraitre du statut social et à une métaphore de la personnalité du conducteur : dis-moi quelle est ton auto et je te dirais qui tu es !
Allons plus loin et plaçons-nous au plan sociétal. Pour les automobiles d’abord.
Ces dernières années ont vu apparaitre en masse croissante, des véhicules de plus en plus boursouflés aux fausses allures militaires, avec de gros pneus pour grimper sur le trottoir devant l’école, hauts sur pattes pour dominer la situation, énormes moteurs pleins de chevaux piaffant, gros cocons douillets à sièges en cuir, fermés à double tour. Ne manquent plus que les vitres blindées. Ce n’est plus une mode, c’est un raz de marée ! Ils encombrent !
Symboles rutilants des égos surdimensionnés d’individus tout-puissants, ils sont le reflet d’une société de frime, de trouille, de repli sur soi se vautrant dans l’immense contradiction de la course au toujours plus sur fond de pénuries de ressources rabâchées sans cesse ! Cette inflation des bagnoles en entraine bien d’autres, dans le déni des menaces sur l’avenir de l’espèce toute entière.
Ensuite, pour les camions, qui suivent aussi le même chemin mais pour d’autres conséquences. Toujours plus gros et plus puissants, aux mains d’un nouveau prolétariat pressuré pour compenser le coût croissant de leur engin, ils ont envahi tout le réseau, des artères aux capillaires, au détriment de moyens plus frugaux mais encore trop lents ou collectifs pour intéresser un système qui ne perdure que par la vitesse sans se soucier du reste.
Ainsi, il ne faut pas s’étonner de la lenteur à laquelle évolue l’idée de déplacement des gens et des choses : le système ne s’y attaquera jamais ne vivant que du mouvement incessant des richesses produites par le travail des gens. Le rêve serait même que les gens travaillent en se déplaçant !
Les ressources naturelles là-dedans ? Épiphénomène !
Propulsé par Kunena
    • Portrait de Daniel Méjean
    • Brésil fasciste
    • Le cauchemar continue : le Brésil vient de basculer dans le fascisme –il faut dire les choses comme elles sont- en...
    • Portrait de Daniel Méjean
    • Démocratie dévoyée
    • Beaucoup de pays sont régit par des principes relevant de la démocratie. Mais si on observe de plus près le...
    • Portrait de Carole
    • Ecoles sous le feu
    • Voilà une belle phrase qui résume presque tout l'article : "il est nécessaire d’avoir été soumis à une autorité...
    • Portrait de Daniel Méjean
    • Encore la laïcité !
    • Je reviens sur ce sujet brûlant après avoir exposé ici même mon point de vue en juin 2017. Comment expliquer que la...