REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

Qu'est-ce qu'un cookie ?

Un cookie est une information déposée sur votre disque dur par le serveur du site que vous visitez.

Il contient plusieurs données :

  • le nom du serveur qui l'a déposée ; 
  • un identifiant sous forme de numéro unique ;
  • éventuellement une date d'expiration…

Ces informations sont parfois stockées sur votre ordinateur dans un simple fichier texte auquel un serveur accède pour lire et enregistrer des informations.

A quoi servent les cookies ?

Les cookies ont différentes fonctions. Ils peuvent permettre à celui qui l'a déposé de reconnaître un internaute, d'une visite à une autre, grâce à un identifiant unique.

Certains cookies peuvent aussi être utilisés pour stocker le contenu d'un panier d'achat, d'autres pour enregistrer les paramètres de langue d'un site, d'autres encore pour faire de la publicité ciblée.

Que dit la loi par rapport aux cookies ?

La réglementation prévoit que les sites internet doivent recueillir votre consentement avant le dépôt de ces cookies, vous indiquer à quoi ils servent et comment vous pouvez vous y opposer. En pratique, un message doit apparaître quand vous vous connectez au site pour la première fois pour vous indiquer comment accepter ou au contraire refuser les cookies.

Comment bloquer les cookies ?

Vous trouverez des conseils pour installer des outils vous permettant de bloquer certains cookies lors de votre navigation. Pour les professionnels, nous proposons des fiches pratiques pour qu'ils puissent respecter leurs obligations légales.

Comment est-il possible de savoir quels sont les cookies déposés lors de ma navigation ?

Les experts de la CNIL ont développé un outil que vous pouvez installer en quelques clics qui s'appelle CookieViz. Il vous permettra de visualiser en temps réel l'ampleur du phénomène des cookies ainsi que le nombre impressionnant d'acteurs qui interviennent pour analyser votre navigation. 

Source : CNIL

Bienvenue, Invité

SUJET : Charge mentale

Charge mentale 10 Oct 2018 08:17 #1869

Dernièrement, alors que je me trouvais sur le parking de mon immeuble avec un autre de ses habitants pour observer les progrès de travaux de ravalement de façade, nous avons vu s’y garer une auto conduite par une brave dame accompagnée de sa fille. Alors qu’elles récupéraient des cabas pour aller les remplir à la supérette d’en face, nous lui avons fait remarquer très aimablement qu’elle n’avait pas à se garer ici, dans un parking privé réservé aux habitants de l’immeuble et à leurs visiteurs ou clients.
Wouah ! Mal nous en a pris ! Nous nous sommes fait incendier, traiter de tous les noms et des pires encore !
Sans perdre notre sang-froid, nous avons tenté d’argumenter, insistant sur le fait que ce parking était squatté en permanence par les clients de la supérette, sans parler des parents d’élèves et des employés de la cité scolaire mitoyenne ! Au point que l’idée d’une barrière à l’entrée était à notre grand dam, en train de faire son chemin.
Étonnamment, le flot d’insultes ne tarit pas, loin s’en faut. Tous les habitants du quartier y passèrent. Et visiblement, la gamine ne reconnaissait plus sa mère.
Nous lui avons demandé ce qu’elle dirait, si toutefois elle habitait un endroit configuré à l’identique, voire une villa, si nous venions nous garer dans sa cour au prétexte qu’il n’y a pas de place ailleurs.
Là, nous avons frisé la troisième guerre mondiale. Mais comme nous ne cédions pas, elle est soudain montée dans son auto avec sa fille et a quitté le parking en grinçant des pneus et des dents.
Bon, vous vous demandez où je veux en venir en me posant en défenseur intransigeant de la propriété privée. En fait, il ne s’agit pas de cela, mais plutôt de savoir être.
Cette brave dame, un peu bobo ou BCBG, comme vous voudrez, était en mode no limits, open bar ! Mais comment en était-elle arrivée là ? Anarchiste, anticapitaliste, libertaire ?
Non, rien de tout cela. En fait, nous nous sommes opposés à sa toute puissance, qui plus est devant sa fille. Nous avons pris en pleine figure les fruits de son individualisme exclusif des autres et de leur altérité.
Nous nous sommes érigés en grain de sable de ses plans de facilité.
Nous l’avons placée devant ses contradictions, chez moi je suis chez moi, chez vous, je suis chez moi …
Bel exemple de ce que produit la vie moderne !
Mais allons plus loin après avoir observé son manège : elle était visiblement sous pression, sortait tout juste de son boulot vu sa tenue d’exécutive woman, venait sûrement de récupérer sa fille à l’école, arrivait à la supérette où convergeaient une multitude de gens vu l’heure, savait qu’elle allait faire la queue aux caisses, que … le temps lui manquait.
Je crois qu’elle était soumise, ainsi que beaucoup de ses semblables, à une énorme charge mentale à force de planifier l’implanifiable, de faire rentrer une demi-heure de plus dans chaque heure passée à poursuivre le temps dans la certitude que demain ce sera pareil sinon pire et que son mec, si elle en a un, n’en fout pas une à la maison, alors qu’elle rêve que tout soit parfait et irréprochable.
Il en découle un durcissement des rapports sociaux élémentaires menant à une violence qui ne demande qu’à jaillir à la première occasion, enfermant encore plus les individus dans leur peur des autres et dans le choix de l’attaque plutôt que de la défense. Ce délitement du savoir-être se retrouve partout, attaquant la paix et la cohésion sociale.
Je ne connais pas de moyen magique d’agir à court terme contre cette catastrophe permanente. Le mode de vie que nous avons adopté nous mène au chaos de la lutte de tous contre tous sauf à se réveiller et à lui tourner le dos !
Vœu pieux qui pourrait voir un commencement de réalisation si nous parvenions par l’éducation à démythifier les fatalités du libéralisme sauvage et à convaincre nos enfants qu’il est possible de vivre dans un monde apaisé dès lors qu’on a compris les ressorts de nos comportements.
Propulsé par Kunena
    • Portrait de Daniel Méjean
    • Brésil fasciste
    • Le cauchemar continue : le Brésil vient de basculer dans le fascisme –il faut dire les choses comme elles sont- en...
    • Portrait de Daniel Méjean
    • Démocratie dévoyée
    • Beaucoup de pays sont régit par des principes relevant de la démocratie. Mais si on observe de plus près le...
    • Portrait de Carole
    • Ecoles sous le feu
    • Voilà une belle phrase qui résume presque tout l'article : "il est nécessaire d’avoir été soumis à une autorité...
    • Portrait de Daniel Méjean
    • Encore la laïcité !
    • Je reviens sur ce sujet brûlant après avoir exposé ici même mon point de vue en juin 2017. Comment expliquer que la...