REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

Qu'est-ce qu'un cookie ?

Un cookie est une information déposée sur votre disque dur par le serveur du site que vous visitez.

Il contient plusieurs données :

  • le nom du serveur qui l'a déposée ; 
  • un identifiant sous forme de numéro unique ;
  • éventuellement une date d'expiration…

Ces informations sont parfois stockées sur votre ordinateur dans un simple fichier texte auquel un serveur accède pour lire et enregistrer des informations.

A quoi servent les cookies ?

Les cookies ont différentes fonctions. Ils peuvent permettre à celui qui l'a déposé de reconnaître un internaute, d'une visite à une autre, grâce à un identifiant unique.

Certains cookies peuvent aussi être utilisés pour stocker le contenu d'un panier d'achat, d'autres pour enregistrer les paramètres de langue d'un site, d'autres encore pour faire de la publicité ciblée.

Que dit la loi par rapport aux cookies ?

La réglementation prévoit que les sites internet doivent recueillir votre consentement avant le dépôt de ces cookies, vous indiquer à quoi ils servent et comment vous pouvez vous y opposer. En pratique, un message doit apparaître quand vous vous connectez au site pour la première fois pour vous indiquer comment accepter ou au contraire refuser les cookies.

Comment bloquer les cookies ?

Vous trouverez des conseils pour installer des outils vous permettant de bloquer certains cookies lors de votre navigation. Pour les professionnels, nous proposons des fiches pratiques pour qu'ils puissent respecter leurs obligations légales.

Comment est-il possible de savoir quels sont les cookies déposés lors de ma navigation ?

Les experts de la CNIL ont développé un outil que vous pouvez installer en quelques clics qui s'appelle CookieViz. Il vous permettra de visualiser en temps réel l'ampleur du phénomène des cookies ainsi que le nombre impressionnant d'acteurs qui interviennent pour analyser votre navigation. 

Source : CNIL

Bienvenue, Invité

SUJET : Les arts

Les arts 21 Sep 2018 15:58 #1863

Les arts sont des constituants élémentaires de toutes cultures humaines. Le monde d’aujourd’hui en a rajouté quelques-uns nés de l’évolution des techniques.
Mais fondamentalement, ils demeurent des supports structurellement identiques portant des contenus propres à chacune de cultures humaines, leur donnant une spécificité parfaitement identifiable.
Les arts sont apparus très tôt dans l’histoire de l’humanité, comme un pont entre une réalité concrète aussi complexe que terrible et un imaginaire porteur de réponses et d’apaisement, comme un pont entre des peuples étrangers, comme l’esprit d’une langue commune au-dessus des différences.
Ainsi, ils nous ont accompagné depuis l’aube des temps, s’élargissant, se densifiant, se perfectionnant à tel point qu’ils sont devenus piliers de nos civilisations et de leurs progrès vers plus de connaissance du monde qui les accueille.
Ils ont de tous temps été une activité ne produisant pas de valeur pour la pérennité matérielle de l’espèce en se cantonnant dans la sphère spirituelle, leur développement dépendant des richesses que chaque peuple pouvait et voulait, individuellement ou collectivement, leur accorder.
Leur financement, autrement dit la vie quotidienne de ceux qui les produisent, doivent être assumé le plus souvent par autre chose que la loi de l’offre et de la demande. D’où cette impression de gratuité au sens marchand du terme.
Bien qu’aujourd’hui l’évolution libérale de la société place certains artistes au centre de flux financiers insensés, le mécénat public ou privé reste le soutient privilégié de l’activité artistique. Et c’est là que le bât blesse.
Si nous revenons sur les dégâts collatéraux causés par l’application de plus en plus prégnante de l’idéologie libérale, sa lutte contre l’état et ce qu’il représente menace directement le financement des activités artistiques de tous ordres au sens de leur gratuité dans un monde capitaliste.
Le mécénat privé est ainsi passé aux mains de milliardaires qui lui ont fait endosser le rôle de multiplicateur de valeur spéculative permettant une accumulation de richesses thésaurisées sans précédents mais contraires à la raison d’être de l’art.
Par un passé terrible mais pas si lointain, quand on a demandé à Winston Churchill, Premier Ministre anglais dès 1940, de couper dans le budget des arts en faveur de l'effort de guerre, il a répondu : "Alors pourquoi nous battons-nous ?".
Nous savons hélas ce que répondent aujourd’hui les gouvernants aveugles par intérêt à ce qui nous menace, artisans infatigables de la transformation de nos sociétés humaines en marché sans autre loi que celle du profit immédiat.
Propulsé par Kunena
    • Portrait de Daniel Méjean
    • Grosses bagnoles
    • Le Salon de l’Auto nouvelle formule a battu son plein dernièrement à Paris. A vrai dire, je n’ai pas bien suivi...
    • Portrait de Daniel Méjean
    • Charge mentale
    • Dernièrement, alors que je me trouvais sur le parking de mon immeuble avec un autre de ses habitants pour observer les...
    • Portrait de Daniel Méjean
    • La patate chaude
    • Un grand nombre d’entre nous travaillent ou ont travaillé dans une structure suffisamment importante pour être...
    • Portrait de Daniel Méjean
    • Devoir de mémoire
    • Le devoir de mémoire est une invention récente. Avec le centenaire de la Grande Guerre, c’est une expression devenue...