REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

Qu'est-ce qu'un cookie ?

Un cookie est une information déposée sur votre disque dur par le serveur du site que vous visitez.

Il contient plusieurs données :

  • le nom du serveur qui l'a déposée ; 
  • un identifiant sous forme de numéro unique ;
  • éventuellement une date d'expiration…

Ces informations sont parfois stockées sur votre ordinateur dans un simple fichier texte auquel un serveur accède pour lire et enregistrer des informations.

A quoi servent les cookies ?

Les cookies ont différentes fonctions. Ils peuvent permettre à celui qui l'a déposé de reconnaître un internaute, d'une visite à une autre, grâce à un identifiant unique.

Certains cookies peuvent aussi être utilisés pour stocker le contenu d'un panier d'achat, d'autres pour enregistrer les paramètres de langue d'un site, d'autres encore pour faire de la publicité ciblée.

Que dit la loi par rapport aux cookies ?

La réglementation prévoit que les sites internet doivent recueillir votre consentement avant le dépôt de ces cookies, vous indiquer à quoi ils servent et comment vous pouvez vous y opposer. En pratique, un message doit apparaître quand vous vous connectez au site pour la première fois pour vous indiquer comment accepter ou au contraire refuser les cookies.

Comment bloquer les cookies ?

Vous trouverez des conseils pour installer des outils vous permettant de bloquer certains cookies lors de votre navigation. Pour les professionnels, nous proposons des fiches pratiques pour qu'ils puissent respecter leurs obligations légales.

Comment est-il possible de savoir quels sont les cookies déposés lors de ma navigation ?

Les experts de la CNIL ont développé un outil que vous pouvez installer en quelques clics qui s'appelle CookieViz. Il vous permettra de visualiser en temps réel l'ampleur du phénomène des cookies ainsi que le nombre impressionnant d'acteurs qui interviennent pour analyser votre navigation. 

Source : CNIL

Bienvenue, Invité

SUJET : OTAN bis

OTAN bis 09 Aoû 2018 09:25 #1849

Parler de l’OTAN, c’est bien, mais depuis le temps que nous vivons sous son parapluie, nous ne nous posons même plus la question de sa pertinence. Édifiée pour faire face à la menace des démocraties populaires groupées autour de l’URSS et elles-mêmes dotées d’une structure de défense commune, le Pacte de Varsovie, comment se fait-il que cette organisation ait perduré après la disparition pure et simple de son pendant communiste ?
Question d’autant plus prégnante alors que la Communauté Européenne a dans la même période pris son essor au plan économique et politique sans parvenir à avancer d’un pas sur les questions de défense commune. Alors qu’on y était parvenu avec l’OTAN qui englobe pourtant un grand nombre d’état de l’UE !
Étonnant, non ?
Pourtant, les européens ne sont pas innocents en matière de traités de défense mutuelle, à tel point que c’est peut-être là que le bât blesse.
Durant le dernier siècle, ce genre de traités croisés a entrainé par effet de cascade le déclenchement de la Première Guerre Mondiale, n’a pas empêché celui de la Seconde en laissant de plus dans ce cas un souvenir amer aux pays les premiers touchés par l’agression nazie qui se sont sentis abandonnés par le jeu de tergiversations complètement improductives. D’où le mot fameux de Churchill :
« Entra la guerre et le déshonneur, vous avez choisi le déshonneur et vous aurez la guerre. »
Ceci explique peut-être le peu d’enthousiasme de nombreux « petits » pays européens à confier leur défense à ceux-là même qui par le passé ont mis si longtemps à se bouger et si mollement que les beaux traités et les belles intentions ont volé en éclat sous les bottes de conquérants beaucoup plus déterminés !
L’enthousiasme des pays proches de l’ex URSS à se voir intégrés dans l’OTAN alors qu’ils font partie de la Communauté Européenne est révélateur de cette rancune : au premier degré, nous les avons laissé tomber et les américains sont venus au secours de tout le monde. Donc aujourd’hui, ils font l’économie des intermédiaires en s’adressant directement au maitre du monde en personne !
Ce qui en dit long sur la nature exacte de la Communauté Européenne qui n’est en fait qu’un grand Marché Commun, sans plus. Et comme le marché ne fait pas société, c’est encore chacun pour soi, la solution de facilité étant de s’allier au plus costaud.
Propulsé par Kunena
    • Portrait de Daniel Méjean
    • Brésil fasciste
    • Le cauchemar continue : le Brésil vient de basculer dans le fascisme –il faut dire les choses comme elles sont- en...
    • Portrait de Daniel Méjean
    • Démocratie dévoyée
    • Beaucoup de pays sont régit par des principes relevant de la démocratie. Mais si on observe de plus près le...
    • Portrait de Carole
    • Ecoles sous le feu
    • Voilà une belle phrase qui résume presque tout l'article : "il est nécessaire d’avoir été soumis à une autorité...
    • Portrait de Daniel Méjean
    • Encore la laïcité !
    • Je reviens sur ce sujet brûlant après avoir exposé ici même mon point de vue en juin 2017. Comment expliquer que la...