REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

Qu'est-ce qu'un cookie ?

Un cookie est une information déposée sur votre disque dur par le serveur du site que vous visitez.

Il contient plusieurs données :

  • le nom du serveur qui l'a déposée ; 
  • un identifiant sous forme de numéro unique ;
  • éventuellement une date d'expiration…

Ces informations sont parfois stockées sur votre ordinateur dans un simple fichier texte auquel un serveur accède pour lire et enregistrer des informations.

A quoi servent les cookies ?

Les cookies ont différentes fonctions. Ils peuvent permettre à celui qui l'a déposé de reconnaître un internaute, d'une visite à une autre, grâce à un identifiant unique.

Certains cookies peuvent aussi être utilisés pour stocker le contenu d'un panier d'achat, d'autres pour enregistrer les paramètres de langue d'un site, d'autres encore pour faire de la publicité ciblée.

Que dit la loi par rapport aux cookies ?

La réglementation prévoit que les sites internet doivent recueillir votre consentement avant le dépôt de ces cookies, vous indiquer à quoi ils servent et comment vous pouvez vous y opposer. En pratique, un message doit apparaître quand vous vous connectez au site pour la première fois pour vous indiquer comment accepter ou au contraire refuser les cookies.

Comment bloquer les cookies ?

Vous trouverez des conseils pour installer des outils vous permettant de bloquer certains cookies lors de votre navigation. Pour les professionnels, nous proposons des fiches pratiques pour qu'ils puissent respecter leurs obligations légales.

Comment est-il possible de savoir quels sont les cookies déposés lors de ma navigation ?

Les experts de la CNIL ont développé un outil que vous pouvez installer en quelques clics qui s'appelle CookieViz. Il vous permettra de visualiser en temps réel l'ampleur du phénomène des cookies ainsi que le nombre impressionnant d'acteurs qui interviennent pour analyser votre navigation. 

Source : CNIL

Bienvenue, Invité

SUJET : La perte de contrôle

La perte de contrôle 02 Aoû 2018 14:28 #1846

La presse tous azimut rapporte jour après jour des scandales de toutes sortes, n’épargnant aucun secteur de la société.
Le plus choquant apparait dans leur traitement, dans leur résolution.
Nous découvrons à cette occasion l’immense complexité de la réglementation, véritable jungle, terra incognita pour les usagers lambda que nous sommes et qui semble pourtant rigoureuse et soucieuse de l’intérêt général.
Reste pourtant l’impression funeste que rien ne change, que les coupables parviennent toujours à botter en touche, que rien n’est fait pour que cela ne recommence pas et qu’au bout du compte, les lobbies font en sorte de ne rien changer pour permettre aux industries concernées de poursuivre leur course folle aux profits à court terme.
Alors quoi ? Pourquoi la dénonciation de telle ou telle nouvelle folie n’est-telle pas ou si peu suivie d’effets ?
Examinons le déroulement des choses pas à pas …
Qui dénonce ? Le plus souvent des gens, victimes ou témoins, des associations militantes, qui sont relayés par la presse, mais pas n’importe laquelle, celle qui n’est pas encore bâillonnée par ses actionnaires ou les lobbies, allant, sans leur faire de publicité encore que, du Canard Enchainé, Charlie Hebdo, Siné Mensuel, à Médiapart en passant par certains médias publics courageux ou autres journalistes indépendants téméraires, soit pas grand monde.
Ensuite, lorsque c’est trop gros pour être poussé sous le tapis trois jours plus tard, les pouvoirs publics qui auraient dû s’énerver bien plus tôt par le canal des administrations dédiées, se bougent enfin dans un tourbillon polémique prétexte à enfumage et diversions, pour au mieux confier à une commission ad hoc ou à un juge, le soin de faire la part des choses, c’est-à-dire en langue de bois, de noyer le poisson au plus vite.
C’est ainsi que très peu de ces dénonciations aboutissent à des pataquès retentissants avec procès et pilori pour les coupables. Quelquefois même ce sont les lanceurs d’alerte qui sont sanctionnés lorsque le droit déraille de l’intérêt général vers les intérêts privés.
Tout ceci nourrit la rancœur de la population très sensible aux traitements inéquitables accordé aux puissants et par suite, aggrave la perte de sa confiance en ses élus et en l’administration.
Comme en est-on arrivé là ?
Simplement, en négligeant sciemment voire en écrabouillant à coup de réductions d’effectifs et autres suppressions de postes ou de crédits, toutes les instances de contrôle qui permettaient de vérifier la bonne application des règlements et de sanctionner les contrevenants sans passer par la case justice.
Comment appliquer la loi lorsque les inspecteurs du travail sont surbookés, les services vétérinaires compressés, les laboratoires environnementaux remplacés par leurs pendants privés non-soumis aux impératifs de loyauté du service public ? Comment vérifier que leurs prescriptions sont appliquées sans délais ni tergiversations ? Qui contrôle quoi ?
Nous devons cesser de croire que nous vivons dans un monde de bisounours. L’appât du gain et la cupidité sont des moteurs si puissants qu’il ne faut pas compter sur le sens civique ou je ne sais quelle notion ringarde au sens de l’idéologie du grand marché libre, pour que les choses se fassent dans le respect des lois et règlements.
Ne soyons pas naïfs et exigeons la mise en place ou le rétablissement de tous les contrôles nécessaires avec la publication par voie de presse de leurs résultats et des mesures prises pour la mise en conformité qui devra à son tour être vérifié par une institution comportant un jury populaire tiré au sort représentant ceux que l’on n’entend jamais et qui sont pourtant les premiers concernés, dans leur vie quotidienne, leur santé, leur avenir. Les dérives sont telles qu’il me semble impossible de faire l’économie de tels contrôles
Je suis radicalement opposé à toute forme de contrôle entre soi appelé forcément à se corrompre à l’usage et qui fait l’impasse sur l’avis des principaux intéressés qui ont forcément un point de vue différent : nous ! En la matière, candeur et même naïveté sont des armes puissantes que tout un chacun possède.

La perte de contrôle 02 Aoû 2018 20:21 #1847

Capitalisme, quand tu nous tiens !
  • Fabrice Farget
  • Portrait de Fabrice Farget
Propulsé par Kunena
    • Portrait de Daniel Méjean
    • Brésil fasciste
    • Le cauchemar continue : le Brésil vient de basculer dans le fascisme –il faut dire les choses comme elles sont- en...
    • Portrait de Daniel Méjean
    • Démocratie dévoyée
    • Beaucoup de pays sont régit par des principes relevant de la démocratie. Mais si on observe de plus près le...
    • Portrait de Carole
    • Ecoles sous le feu
    • Voilà une belle phrase qui résume presque tout l'article : "il est nécessaire d’avoir été soumis à une autorité...
    • Portrait de Daniel Méjean
    • Encore la laïcité !
    • Je reviens sur ce sujet brûlant après avoir exposé ici même mon point de vue en juin 2017. Comment expliquer que la...