REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

Qu'est-ce qu'un cookie ?

Un cookie est une information déposée sur votre disque dur par le serveur du site que vous visitez.

Il contient plusieurs données :

  • le nom du serveur qui l'a déposée ; 
  • un identifiant sous forme de numéro unique ;
  • éventuellement une date d'expiration…

Ces informations sont parfois stockées sur votre ordinateur dans un simple fichier texte auquel un serveur accède pour lire et enregistrer des informations.

A quoi servent les cookies ?

Les cookies ont différentes fonctions. Ils peuvent permettre à celui qui l'a déposé de reconnaître un internaute, d'une visite à une autre, grâce à un identifiant unique.

Certains cookies peuvent aussi être utilisés pour stocker le contenu d'un panier d'achat, d'autres pour enregistrer les paramètres de langue d'un site, d'autres encore pour faire de la publicité ciblée.

Que dit la loi par rapport aux cookies ?

La réglementation prévoit que les sites internet doivent recueillir votre consentement avant le dépôt de ces cookies, vous indiquer à quoi ils servent et comment vous pouvez vous y opposer. En pratique, un message doit apparaître quand vous vous connectez au site pour la première fois pour vous indiquer comment accepter ou au contraire refuser les cookies.

Comment bloquer les cookies ?

Vous trouverez des conseils pour installer des outils vous permettant de bloquer certains cookies lors de votre navigation. Pour les professionnels, nous proposons des fiches pratiques pour qu'ils puissent respecter leurs obligations légales.

Comment est-il possible de savoir quels sont les cookies déposés lors de ma navigation ?

Les experts de la CNIL ont développé un outil que vous pouvez installer en quelques clics qui s'appelle CookieViz. Il vous permettra de visualiser en temps réel l'ampleur du phénomène des cookies ainsi que le nombre impressionnant d'acteurs qui interviennent pour analyser votre navigation. 

Source : CNIL

Bienvenue, Invité

SUJET : Malbouffe obligatoire

Malbouffe obligatoire 22 Mai 2018 08:51 #1831

De nombreux salariés disposent de titres restaurants bien que cette pratique ne soit pas généralisée.
Ils ont été mis en place pour ceux qui ne peuvent pas profiter d’un restaurant d’entreprise.
Il s’agit d’un avantage en nature pour les salariés puisqu’ils sont défiscalisés mais ont aussi un attrait pour les entreprises puisque exonérés de charges.
Mais petit à petit, ils sont devenus un moyen alternatif de paiement dans beaucoup de magasins en dépit de la réglementation qui a été durcie en 2009 sous l’impulsion de la Commission nationale des titres-restaurants mais aussi, comme c’est intéressant, de la Fédération des entreprises du commerce et de la distribution, renforcée en direct par quelques grandes enseignes que je ne citerais pas.
L’application de cette réglementation est devenue de plus en plus stricte et les titulaires de cet avantage doivent aujourd’hui faire des calculs d’apothicaires pour à la fois rester dans le budget journalier ainsi que dans la liste des produits autorisés.
On ne peut plus obtenir que des préparations à consommer de suite ou aller au restaurant. Impossible d’acheter quoi que ce soit, même un fruit, qui puisse acter un détournement de la loi. Donc, ceux qui préfèrent se préparer un repas maison ne peuvent plus bénéficier de la somme qui leur est allouée.
Je n’ai jamais travaillé dans une entreprise proposant cet avantage, aussi suis-je en train de découvrir tout ce qui lui tourne autour en questionnant des proches initiés à ses arcanes.
Ma curiosité a surtout été éveillée par la presque obligation d’acheter de la nourriture agrée dans des officines dédiées et bien placées pour ne pas perdre de temps, mais quelle nourriture ?
Devinez !
Industrielle, bien sûr ! Le budget accordé contraint toute autre origine sans parler de la mainmise sur les points de vente. La loi vient en renfort de la publicité omniprésente pour ces produits largement dénoncés par toutes les instances de santé et autres associations de consommateurs !
Suis-je paranoïaque ?
Peut-être pas : dernièrement, j’avais à faire dans ma ville préférée et je me suis trouvé dans un quartier d’affaire bien connu vers 12h30. Le temps était radieux et la température printanière.
Tous les espaces publics étaient envahis par des cohortes d’employés de bureau, assis çà et là, mangeant sur le pouce en bavardant ou plus souvent en pianotant sur leurs smartphones.
J’ai soigneusement regardé ce qu’ils mangeaient : pour la grande majorité, des trucs à faire frémir d’horreur le moindre nutritionniste.
Je n’ai donc plus l’impression d’être paranoïaque. Par contre, je ne suis pas étonné, vu ce qui est dit plus haut : notre société est imprégnée de libéralisme sauvage, les marchands ont pris le dessus sur les politiques qui les servent sans vergogne au mépris de la santé publique mais aussi de la liberté de chacun à se nourrir sans figures imposées.
Ce qui était un avantage en nature pour les salariés est devenu en douce une vache à lait pour la grande industrie agro-alimentaire. Voilà qui remet à leur place d’impostures avérées toutes les gesticulations officielles contre la malbouffe.

Malbouffe obligatoire 30 Juil 2018 16:37 #1845

Totalement d'accord, et en nous forçant à acheter dans des lieux choisis pour nous, on décide pour nous de ce qu'on mange et d'où on achète notre nourriture. N'est-on donc plus libres de manger ce que l'on souhaite ? Eh bien non, si l'on veut garder cet avantage financier du ticket restaurant, qui nous éloigne encore plus des agriculteurs et d'une agriculture aux mains des agriculteurs. Les burgers ne poussent pas sur les arbres !
  • Carole
  • Portrait de Carole
Propulsé par Kunena
    • Portrait de Daniel Méjean
    • Confiscation
    • Une nouvelle mode délétère semble s’imposer un peu partout chez certains groupes de gens à propos de l’histoire...
    • Portrait de Daniel Méjean
    • Les arts
    • Les arts sont des constituants élémentaires de toutes cultures humaines. Le monde d’aujourd’hui en a rajouté...
    • Portrait de Daniel Méjean
    • Progrès versus norme
    • La notion de progrès est devenue une véritable religion avec le temps en perdant sournoisement son sens au fur et à...
    • Portrait de Daniel Méjean
    • Nos amis les dictateurs
    • Nous nous sommes abandonnés à l’étreinte du grand marché libre pour, le croyions-nous, participer à la grande...