REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

Qu'est-ce qu'un cookie ?

Un cookie est une information déposée sur votre disque dur par le serveur du site que vous visitez.

Il contient plusieurs données :

  • le nom du serveur qui l'a déposée ; 
  • un identifiant sous forme de numéro unique ;
  • éventuellement une date d'expiration…

Ces informations sont parfois stockées sur votre ordinateur dans un simple fichier texte auquel un serveur accède pour lire et enregistrer des informations.

A quoi servent les cookies ?

Les cookies ont différentes fonctions. Ils peuvent permettre à celui qui l'a déposé de reconnaître un internaute, d'une visite à une autre, grâce à un identifiant unique.

Certains cookies peuvent aussi être utilisés pour stocker le contenu d'un panier d'achat, d'autres pour enregistrer les paramètres de langue d'un site, d'autres encore pour faire de la publicité ciblée.

Que dit la loi par rapport aux cookies ?

La réglementation prévoit que les sites internet doivent recueillir votre consentement avant le dépôt de ces cookies, vous indiquer à quoi ils servent et comment vous pouvez vous y opposer. En pratique, un message doit apparaître quand vous vous connectez au site pour la première fois pour vous indiquer comment accepter ou au contraire refuser les cookies.

Comment bloquer les cookies ?

Vous trouverez des conseils pour installer des outils vous permettant de bloquer certains cookies lors de votre navigation. Pour les professionnels, nous proposons des fiches pratiques pour qu'ils puissent respecter leurs obligations légales.

Comment est-il possible de savoir quels sont les cookies déposés lors de ma navigation ?

Les experts de la CNIL ont développé un outil que vous pouvez installer en quelques clics qui s'appelle CookieViz. Il vous permettra de visualiser en temps réel l'ampleur du phénomène des cookies ainsi que le nombre impressionnant d'acteurs qui interviennent pour analyser votre navigation. 

Source : CNIL

Bienvenue, Invité

SUJET : Petits arrangements entre amis

Petits arrangements entre amis 07 Mar 2018 10:26 #1815

Les petits arrangements entre amis sont à la source d’une a-démocratisation de la société : le faisceau de réseaux d’influences qui sous-tendent les décisions politiques se passe allégrement de toute transparence et se contre-fiche de l’intérêt général.
Ce phénomène n’est pas nouveau mais tend à se généraliser vu que rien ne semble pouvoir s’y opposer.
Nous avons tous eu connaissance ou subi des décisions politiques sous quelques formes qu’elles soient, sans savoir d’où elles sortaient et par conséquent difficiles à remettre en question faute d’interlocuteur à interpeller.
Et l’invention des robots du genre : « si vous êtes stupide, frappez 1, sinon frappez dans vos mains ! » a encore brouillé les pistes !
Alors, comment peut-on en connaitre avant d’être soumis au diktat ?
Eh bien, dans ce monde, je ne sais pas, l’embrouillage est devenu une fin en soi, une manière de gouverner à l’abri des contestations.
Mais dans un monde à construire sur les ruines de celui-ci, je me dis qu’on pourrait appliquer aux lois, décisions, décrets, règlementations, directives, etc. les méthodes qui font l’efficacité du monde technique.
Je m’explique. Dans ce monde-là, lorsqu’on invente et construit un artefact quelconque, il doit remplir sa fonction dans le respect des normes en vigueur. Si ce n’est pas le cas, on le modifie ou on le repense, il n’est pas question de l’envoyer dans la nature sans un passage au travers d’un dernier filtre certifiant sa conformité à ce qu’on souhaitait.
Avez-vous déjà constaté, en étant vous-même sollicité, que cette méthode était utilisée pour évaluer tout ce qu’on nous inflige au nom du progrès et de la bonne marche de la société ? Pour ma part, je pense être passé sous les radars …
A mon sens, il manque une étape. Si elle existait, peut-être cesserions-nous de nous enferrer dans des schémas aberrant, des obligations incompréhensibles.
Par exemple, l’amende, pardon, le forfait stationnement à 60 € vient de surgir du néant. Si on avait pu discuter un peu, le bon sens populaire aurait peut-être suggéré de construire dare-dare quantité de parcs relais à l’entrée des grandes villes, gratuits pour ceux qui abandonnent leur véhicule au profit des transports en communs gratuits aussi. Rêverie ? Non, si l’objectif n’est plus la rentabilité tous azimuts, ni la répression à tous crins.
Que l’on renverse le point de vue dans l’examen de toutes ces contraintes légales et hop, les solutions de bon sens remontent immédiatement à la surface !
Donc, quelle est cette étape manquante ? Peut-être une sorte de jury populaire donnant pour une fois la parole à ceux qui vont devoir vivre avec ces contraintes et trouveront peut-être des solutions pour y échapper dans le respect de l’intérêt général en piétinant le cadavre des petits arrangements entre amis.
Il est cependant navrant de devoir imaginer sans cesse des moyens de contrôle de ceux que nous élisons ou qui ont fait allégeance à la fonction publique, faute d’avoir un confiance qui s’est enfuie sous les coups de magouilles et dérives à répétition.
Propulsé par Kunena
    • Portrait de Daniel Méjean
    • Les arts
    • Les arts sont des constituants élémentaires de toutes cultures humaines. Le monde d’aujourd’hui en a rajouté...
    • Portrait de Daniel Méjean
    • Progrès versus norme
    • La notion de progrès est devenue une véritable religion avec le temps en perdant sournoisement son sens au fur et à...
    • Portrait de Daniel Méjean
    • Nos amis les dictateurs
    • Nous nous sommes abandonnés à l’étreinte du grand marché libre pour, le croyions-nous, participer à la grande...
    • Portrait de Daniel Méjean
    • Recherche et court-terme
    • Une immense contradiction est petit à petit apparue entre le monde économique libéral et celui de la recherche...