REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

Qu'est-ce qu'un cookie ?

Un cookie est une information déposée sur votre disque dur par le serveur du site que vous visitez.

Il contient plusieurs données :

  • le nom du serveur qui l'a déposée ; 
  • un identifiant sous forme de numéro unique ;
  • éventuellement une date d'expiration…

Ces informations sont parfois stockées sur votre ordinateur dans un simple fichier texte auquel un serveur accède pour lire et enregistrer des informations.

A quoi servent les cookies ?

Les cookies ont différentes fonctions. Ils peuvent permettre à celui qui l'a déposé de reconnaître un internaute, d'une visite à une autre, grâce à un identifiant unique.

Certains cookies peuvent aussi être utilisés pour stocker le contenu d'un panier d'achat, d'autres pour enregistrer les paramètres de langue d'un site, d'autres encore pour faire de la publicité ciblée.

Que dit la loi par rapport aux cookies ?

La réglementation prévoit que les sites internet doivent recueillir votre consentement avant le dépôt de ces cookies, vous indiquer à quoi ils servent et comment vous pouvez vous y opposer. En pratique, un message doit apparaître quand vous vous connectez au site pour la première fois pour vous indiquer comment accepter ou au contraire refuser les cookies.

Comment bloquer les cookies ?

Vous trouverez des conseils pour installer des outils vous permettant de bloquer certains cookies lors de votre navigation. Pour les professionnels, nous proposons des fiches pratiques pour qu'ils puissent respecter leurs obligations légales.

Comment est-il possible de savoir quels sont les cookies déposés lors de ma navigation ?

Les experts de la CNIL ont développé un outil que vous pouvez installer en quelques clics qui s'appelle CookieViz. Il vous permettra de visualiser en temps réel l'ampleur du phénomène des cookies ainsi que le nombre impressionnant d'acteurs qui interviennent pour analyser votre navigation. 

Source : CNIL

Bienvenue, Invité

SUJET : Marx is back !

Marx is back ! 16 Fév 2018 18:21 #1810

Echo en forme de contrecourant dans la presse de cette semaine : il paraitrait qu’un dirigeant d’une grande banque, parangon du libéralisme dominant, vient de découvrir à quel point Marx, dans ses écrits du milieu du XIXème siècle, avait prévu tout ce que le capitalisme est en train de devenir ainsi que toutes les conséquences sur les sociétés humaines.
J’en tombe à la renverse.
De formation mécanicienne et technique, je n’ai guère entendu parler de Marx durant mes études axées plutôt sur les séries de Renard ou le dessin industriel. Et par la suite, j’ai toujours associé son nom aux excès démentiels du XXème siècle.
Jusqu’au moment où, tardivement, mû par la curiosité et l’opportunité de participer à une lecture collective du « Capital », j’ai pris conscience de l’imposture où m’avait précipité mon indifférence et mon adhésion sans recul aux idées reçues propres à mon milieu social.
C’est une œuvre de lecture ardue au XXIème siècle, qui nécessite une bonne connaissance du temps de son écriture, une adaptation aux multiples exemples concrets bien datés dont elle est constellée et aussi d’accepter de regarder en face la description méticuleuse d’un système qui s’est imposé partout et dont les excès décrits jusqu’à leurs limites mortelles recoupent ce que l’on observe du monde présent.
Osez ouvrir le « Capital » pour comprendre pourquoi tant a été fait pour le discréditer et l’accuser de tous les maux.
Pour ce que j’en sais au point où en est notre lecture, cette théorie du capitalisme est claire, décrit parfaitement la réalité, est cohérente, simple et est parvenue à prédire avec justesse ses évolutions possibles. Ce qui n’est pas le cas des multiples tentatives faite pour la réfuter et qui relèvent plutôt de la contre propagande.
Quoi qu’on argumente, on en arrive toujours au fait que la seule manière de s’enrichir sans limites est d’être du bon côté du rapport de force entre ceux qui possèdent les moyens de production et ceux qui n’ont que leur temps à vendre ! L’argent ne tombe pas du ciel mais de l’essorage de ceux qui travaillent.
Qu’un grand banquier, en disant que Marx avait vu juste, se distingue du brouillard de propagande permanent devrait plutôt nous inquiéter quant aux solutions qui seront proposées pour échapper à la fatalité de la confiscation des richesses produites par le travail humain.
Il n’y a en effet que deux solutions.
A court terme, robotiser pour évacuer un maximum de travail humain quitte à disparaitre les poches pleines dans le chaos qui s’en suivra. Carpe Diem !
A long terme, en venir au salaire à vie qui brise le mécanisme interne du capitalisme mais empêchera les assoiffés de richesses de se gaver.
Que croyez-vous qui l’emportera si nous ne nous en mêlons pas massivement ?
Propulsé par Kunena
    • Portrait de Daniel Méjean
    • Ecologie et libéralisme
    • Quelle belle constante que l’écologie ! On la retrouve partout à toutes les sauces, aux mains des gens les plus...
    • Portrait de Daniel Méjean
    • Travaux partout
    • Depuis quelque temps, lors de mes déplacements habituels aux alentours, j’ai constaté l’ouverture d’une...
    • Portrait de Daniel Méjean
    • Homo Liberalicus
    • Il est bien difficile de donner une définition de l’intelligence. Et même un peu vain. Mieux vaut s’en tenir à...
    • Portrait de Daniel Méjean
    • Fragilités infinies
    • La société globale dans laquelle nous évoluons, notre création, m’inquiète beaucoup sous ses apparences...