REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

Qu'est-ce qu'un cookie ?

Un cookie est une information déposée sur votre disque dur par le serveur du site que vous visitez.

Il contient plusieurs données :

  • le nom du serveur qui l'a déposée ; 
  • un identifiant sous forme de numéro unique ;
  • éventuellement une date d'expiration…

Ces informations sont parfois stockées sur votre ordinateur dans un simple fichier texte auquel un serveur accède pour lire et enregistrer des informations.

A quoi servent les cookies ?

Les cookies ont différentes fonctions. Ils peuvent permettre à celui qui l'a déposé de reconnaître un internaute, d'une visite à une autre, grâce à un identifiant unique.

Certains cookies peuvent aussi être utilisés pour stocker le contenu d'un panier d'achat, d'autres pour enregistrer les paramètres de langue d'un site, d'autres encore pour faire de la publicité ciblée.

Que dit la loi par rapport aux cookies ?

La réglementation prévoit que les sites internet doivent recueillir votre consentement avant le dépôt de ces cookies, vous indiquer à quoi ils servent et comment vous pouvez vous y opposer. En pratique, un message doit apparaître quand vous vous connectez au site pour la première fois pour vous indiquer comment accepter ou au contraire refuser les cookies.

Comment bloquer les cookies ?

Vous trouverez des conseils pour installer des outils vous permettant de bloquer certains cookies lors de votre navigation. Pour les professionnels, nous proposons des fiches pratiques pour qu'ils puissent respecter leurs obligations légales.

Comment est-il possible de savoir quels sont les cookies déposés lors de ma navigation ?

Les experts de la CNIL ont développé un outil que vous pouvez installer en quelques clics qui s'appelle CookieViz. Il vous permettra de visualiser en temps réel l'ampleur du phénomène des cookies ainsi que le nombre impressionnant d'acteurs qui interviennent pour analyser votre navigation. 

Source : CNIL

Bienvenue, Invité

SUJET : Autocrates en panique

Autocrates en panique 11 Jan 2023 18:07 #2416

En cette année 2022, avez-vous remarqué à quel point les autocrates de tous poils qui polluent la planète, se sont agités. C’est presque caricatural !
En février dernier, après moult gesticulations, poussé par son absence d’esprit de recul et sa trouille bleue de perdre la face, Vlad 1er, empereur paumé d’une Russie fantasmée, s’est aventuré à la conquête d’une Ukraine toute aussi fantasmée mais totalement rétive à son amitié envahissante. En vain jusqu’à présent, les premières intentions devenant petit à petit une rogne de gamin qui casse ce qu’il ne peut pas avoir. Qu’est-ce qui lui a pris ? Se serait-il laissé prendre à sa propre propagande et à l’influence maléfique du petit bouton rouge au point d’un déni de réalité qui lui éclate maintenant à la figure ? N’avait-il que cette solution pour occulter la corruption qui détourne les richesses issues de la malédiction d’immenses ressources naturelles, pour agiter les pantins du nationalisme et faire ainsi patienter un peuple amnésique et nostalgique de l’URSS qui ne peut consommer à la mesure de ses maigres moyens que ce qui est fabriqué à l’extérieur, ses usines ne sachant faire que des armes ? Peut-être ne cherche-t-il qu’à sauver son régime terrifié qui découvre à quel point il est incontrôlable ?
Depuis septembre, l’Iran et son pouvoir théocratique, modèle de tolérance à la vision éclairée de la vie en société au profit de certains, se trouve confronté grâce au zèle de sa police de la pensée, à une révolte massive de sa population harassée d’années de contraintes débiles et de privations insolubles. Mourir pour une mèche de cheveux a cette fois mis le feu aux foulards et réveillé même les hommes auparavant assez peu hostiles à la relégation des femmes aux bas-fonds de leurs cuisines. Que deviendra ce mouvement en 2023 alors qu’il ne faiblit pas et que le pouvoir ne semble pas savoir comment le mater si ce n’est en flinguant au hasard quelque opposant mais aussi en regardant ailleurs, vers ses usines nucléaires avec le petit bouton rouge pour perspective et les magouilles de ses Gardiens de la Révolution qui empoisonnent les pays voisins de leurs manigances.
En Afghanistan, depuis la chute de Kaboul en août 2021 et comme c’était gravé dans le marbre, les Talibans n’en peuvent plus de serrer la vis à la population, éliminant de fait les femmes de l’espace public. Cette fuite en avant alors qu’ils sont talonnés en intégrisme par de plus furieux qu’eux, ne nourrit pas pour autant les Afghans fatigués de décennies de guerres et d’horreurs. Comment s’achèvera cette démonstration par l’absurde du vide sidéral de leur projet de gouvernement et de société ? 2023 verra-t-elle une révolte populaire qui parviendra à ne pas être confisquée par une quelconque faction rétrograde ?
La Chine nous aura encore épaté avec le sacre de son empereur qui aura bien déçu son peuple en lui imposant une gestion calamiteuse de la Covid dont le renversement de dernière minute fleure bon la réécriture de l’histoire, genre « 1984 » ! Orwell, là où il est, doit bien rigoler à observer les délires du Ministère de la Vérité chinois, plus vrai que nature, même si cette engeance n’est pas parvenue à faire oublier les Tibétains et les Ouïghours.
Rien de nouveau en Corée du Nord qui continue obstinément à défrayer la chronique par son obsession nucléaire et la militarisation de sa société dans une des plus belles applications concrète du « 1984 » d’Orwell, cette fois-ci genre « Angsoc ». Là aussi, fuite en avant d’un pouvoir devenu dynastique et qui ne peut se maintenir qu’en agitant le pire des épouvantails.
En parlant encore de fuite en avant, je ne ferais qu’évoquer celles des autocrates plus ou moins avoués qui affichent ici et là de nauséabondes intentions de verrouillage des pensées et des libertés de gens qui souvent, les ont élus par la grâce d’un système à coloration démocratiques hélas dévoyé. Salopards ainsi légitimés, ils n’ont plus qu’à caresser les plus rétrogrades dans le sens du poil pour serrer la vis jusqu’au moment où ils seront devenus inamovibles. Venezuela, Turquie, Hongrie, Pologne, Israël, la liste est longue.
Ce constat m’interpelle étrangement : de quoi ont-ils peur, ces fadas ivres de pouvoir ? Ont-ils perçu du fond de leur paranoïa que le monde évoluait tant bien que mal, que les esprits se détachaient petit à petit des carcans séculaires qui les entravaient et devenaient de plus en plus avides de liberté ?
Il m’apparait que ce qui semble être le spectacle cauchemardesque d’un monde qui court à sa ruine n’est que celui de la panique générale de potentats qui entrevoient leur fin dans les poubelles de l’histoire et commettent l’impensable pour repousser cette triste échéance.
Il nous est donc indispensable de profiter de cette salutaire pétoche pour promouvoir sans faiblesse le système démocratique en connaissance de ses forces et faiblesses pour y accueillir tous ceux qui émergeront des ténèbres totalitaires et enfin briser le cercle vicieux de l’éternel retour de l’infamie.
Nous vivons un moment clé de l’histoire de l’Humanité, alors que nous commençons à comprendre et à admettre qu’elle est en danger de disparition. Pour durer, elle doit dès aujourd’hui, remettre totalement en question le mode de vie qui détruit son habitat planétaire, unique et irremplaçable n’en déplaise aux milliardaires qui délirent sur Mars.
Ce qui nous attend demandera de sortir des sentiers battus depuis des millénaires, de changer de système de pensée, d’adopter d’autres objectifs, d’autres buts. Cela ne se fera pas sans contrainte voire coercition, j’en ai peur. S’il faut en passer par là pour nous assurer un avenir, agissons en accord avec un maximum de gens, au seul profit de l’Humanité. Faisons l’économie des errements autoritaires de certains qui trouveraient encore moyen de ne voir que leurs nombrils à bord d’un vaisseau qui flambe ! Ce qu’ont bien ressenti nos autocrates du moment voyant leur fin venir.

Autocrates en panique 12 Jan 2023 12:35 #2417

Bonjour Daniel
Tu vois venir la fin des autocrates. Peut-être ! Je dois t'avouer que je suis moins optimiste car il me semble que les régimes autoritaires se multiplient un peu partout sur la planète (à moins qu'ils aient seulement gagné en visibilité) et que les démocraties sont de plus en plus à la peine. Sommes-nous d'ailleurs toujours en démocratie quand une poignée d'extrémistes parvient à arrêter un projet type Notre-Dame des Landes par ailleurs accepté par la population de Loire Atlantique dans le cadre du référendum organisé à ce sujet ? Ou lorsqu'un autre lobby conduit à stopper une centrale nucléaire avec les conséquences que l'on connait aujourd'hui ? Ou que etc...A méditer !
  • FARJAUD
  • Portrait de FARJAUD
Propulsé par Kunena
    • Portrait de Daniel Méjean
    • Patriotisme
    • De la confusion entre patriotisme et nationalisme. Les deux mots n’ont pas le même sens, ni la même connotation,...
    • Portrait de Denis Notter
    • L'ile au bout du monde
    • Ayant assisté à la table ronde de l'asaf dont le sujet était la souveraineté, la nouvelle Calédonie a été cité...
    • Portrait de Daniel Méjean
    • La politique au pas de charge
    • L’interminable dérive politicienne nourrie de frénésie irréfléchie qui empoisonne la vie de la Nation et déroute...
    • Portrait de Daniel Méjean
    • Écologie contestée
    • Vu de ma colline, je n’ai pas l’impression que les affaires concernant la protection de la Nature et l’économie...