AlternativeS DémocratiqueS - Idées

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

Qu'est-ce qu'un cookie ?

Un cookie est une information déposée sur votre disque dur par le serveur du site que vous visitez.

Il contient plusieurs données :

  • le nom du serveur qui l'a déposée ; 
  • un identifiant sous forme de numéro unique ;
  • éventuellement une date d'expiration…

Ces informations sont parfois stockées sur votre ordinateur dans un simple fichier texte auquel un serveur accède pour lire et enregistrer des informations.

A quoi servent les cookies ?

Les cookies ont différentes fonctions. Ils peuvent permettre à celui qui l'a déposé de reconnaître un internaute, d'une visite à une autre, grâce à un identifiant unique.

Certains cookies peuvent aussi être utilisés pour stocker le contenu d'un panier d'achat, d'autres pour enregistrer les paramètres de langue d'un site, d'autres encore pour faire de la publicité ciblée.

Que dit la loi par rapport aux cookies ?

La réglementation prévoit que les sites internet doivent recueillir votre consentement avant le dépôt de ces cookies, vous indiquer à quoi ils servent et comment vous pouvez vous y opposer. En pratique, un message doit apparaître quand vous vous connectez au site pour la première fois pour vous indiquer comment accepter ou au contraire refuser les cookies.

Comment bloquer les cookies ?

Vous trouverez des conseils pour installer des outils vous permettant de bloquer certains cookies lors de votre navigation. Pour les professionnels, nous proposons des fiches pratiques pour qu'ils puissent respecter leurs obligations légales.

Comment est-il possible de savoir quels sont les cookies déposés lors de ma navigation ?

Les experts de la CNIL ont développé un outil que vous pouvez installer en quelques clics qui s'appelle CookieViz. Il vous permettra de visualiser en temps réel l'ampleur du phénomène des cookies ainsi que le nombre impressionnant d'acteurs qui interviennent pour analyser votre navigation. 

Source : CNIL

Connexion

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Guide pratique


Comment ne pas réfléchir sans angoisser pour autant ?

Pendant des années, ça vous a été facile. La crise n’était qu’un mauvais moment à passer. Elle concernait les autres. Vous, vous saviez ce qu’il fallait faire pour y échapper, vous et vos enfants.

Il nous est souvent rappelé que le premier philosophe digne de ce nom, Socrate, a achevé sa vie peu glorieusement aux yeux de la société athénienne du Ve siècle avant notre ère. Pour avoir été, sinon un subversif, du moins un agitateur, les institutions de sa Cité l’ont vivement encouragé à s’administrer de la cigüe. Seuls certains de ses disciples, dont l’éminent Platon, ont d’une part compris la portée de l’attitude socratique, d’autre part prolongé son enseignement.

Notre question initiale : Pourquoi n’y a-t-il pas de réaction face à la situation actuelle ? A cause de cette situation de crise, le malaise est palpable. Le mal-être augmente, de même que l’angoisse se généralise et de même que le taux de suicides explose. La grande majorité des personnes se sent et demeure toujours un peu plus isolée, ne réussissant pas à penser le problème de manière globale. Et rien ne se passe ; ou pas tout à fait.

Au XVIIIe siècle, le roi Charles III s’emploie à moderniser l’Espagne. Pour cela, il a besoin d’une carte précise de son pays, comme celle que les Cassini établissent pour la France. Mais il n’a pas, ou ne veut pas, y consacrer les moyens nécessaires.

Aujourd’hui, la politique est perçue comme une chose tantôt effrayante, tantôt ridicule. Effrayante car elle est pratiquée par un tout petit nombre soi disant expert ou spécialiste. C’est le côté inaccessible qui la rend effrayante. Ridicule car elle n’arrive plus à grand-chose dans la mesure où elle est accaparée par des individus corrompus qui n’ont que faire de la politique. Elle est devenue un moyen comme un autre pour arriver à des fins peu scrupuleuses : le pouvoir ou la richesse. Résonne encore et toujours le « tous pourris ».