AlternativeS DémocratiqueS - Élections départementales : cinq tracts

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

Qu'est-ce qu'un cookie ?

Un cookie est une information déposée sur votre disque dur par le serveur du site que vous visitez.

Il contient plusieurs données :

  • le nom du serveur qui l'a déposée ; 
  • un identifiant sous forme de numéro unique ;
  • éventuellement une date d'expiration…

Ces informations sont parfois stockées sur votre ordinateur dans un simple fichier texte auquel un serveur accède pour lire et enregistrer des informations.

A quoi servent les cookies ?

Les cookies ont différentes fonctions. Ils peuvent permettre à celui qui l'a déposé de reconnaître un internaute, d'une visite à une autre, grâce à un identifiant unique.

Certains cookies peuvent aussi être utilisés pour stocker le contenu d'un panier d'achat, d'autres pour enregistrer les paramètres de langue d'un site, d'autres encore pour faire de la publicité ciblée.

Que dit la loi par rapport aux cookies ?

La réglementation prévoit que les sites internet doivent recueillir votre consentement avant le dépôt de ces cookies, vous indiquer à quoi ils servent et comment vous pouvez vous y opposer. En pratique, un message doit apparaître quand vous vous connectez au site pour la première fois pour vous indiquer comment accepter ou au contraire refuser les cookies.

Comment bloquer les cookies ?

Vous trouverez des conseils pour installer des outils vous permettant de bloquer certains cookies lors de votre navigation. Pour les professionnels, nous proposons des fiches pratiques pour qu'ils puissent respecter leurs obligations légales.

Comment est-il possible de savoir quels sont les cookies déposés lors de ma navigation ?

Les experts de la CNIL ont développé un outil que vous pouvez installer en quelques clics qui s'appelle CookieViz. Il vous permettra de visualiser en temps réel l'ampleur du phénomène des cookies ainsi que le nombre impressionnant d'acteurs qui interviennent pour analyser votre navigation. 

Source : CNIL

Connexion

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Cinq listes se disputent les suffrages des électeurs dans le canton de Mornant (Rhône).

Le contexte de l’élection doit être brièvement rappelé, tant il est camouflé par les médias. Jamais dans l’Histoire les riches n’ont été aussi riches, et leurs fortunes s’accroissent à une vitesse phénoménale. L’immense majorité de la population s’appauvrit ou au mieux a des revenus qui stagnent. Ceux qui travaillent sont stressés et anxieux. Ceux qui sont au chômage sont déprimés et angoissés. L’avenir des jeunes s’annonce noir.

Quatre des listes se présentent ouvertement : UMP, UDI, EELV-Front de Gauche, Front National. La liste socialiste se camoufle sous l’appellation « Proximité, humanisme, environnement ». On imagine qu’il vaut mieux ne pas se réclamer du parti actuellement au pouvoir.

L’UDI et EELV-Front de Gauche font connaitre les professions de leurs candidats. Les autres non.

Les différentes listes donnent les communes des candidats, sauf celle du Front National. Ce dernier a les candidats les plus dépersonnalisés. On ne connait d’eux que leurs noms, prénoms et portraits. Leurs remplaçants ne sont pas même mentionnés. Pourtant, ils seront peut-être en tête dimanche soir – ce qui montre que ceux qui votent encore le font pour des idées.

Aucun des cinq tracts n’évoque les riches, sous quelque formulation que ce soit. Ils sont la cause de la Crise mais ils n’existent pas ; le sujet est tabou. De même, vous chercherez en vain les mots “capitalisme” ou “capitaliste”. Les plus audacieux sont les candidats d’Europe Écologie Les Verts – Front de Gauche qui osent le « refus des multinationales privées » en favorisant « la production agricole locale dans les cantines » !

Par contre, les promesses abondent, que leurs auteurs n’ont ni les moyens ni l’intention de tenir. C’est le syndrome Syriza. À en croire cette littérature, le département du Rhône deviendra le meilleur des mondes possible – il serait lassant et inutile d’en donner le détail.

Puisque les riches ne sont pour rien dans le désespoir actuel, il faut bien trouver des coupables. Pour les sous-marins du Parti Socialiste, l’ennemi est le Front National. Pour l’UMP et le Front National, ce sont les “fraudeurs” aux aides sociales. Le Front National s’en prend aux immigrés et au communautarisme.

Aucun candidat ne défend les intérêts des travailleurs. Le peuple, ahuri et abruti par une propagande obsédante, est enfermé derrière les écrans de ses portables, télévision et autres ordinateurs. Ces élections n’apportent pas la moindre lueur d’espoir.

  • Aucun commentaire sur cet article.
Ajouter un commentaire